Jenna Barnard, Co-Responsable de l’équipe Strategic Fixed Income, donne son point de vue sur le rebond marqué du crédit la semaine dernière, avec des volumes soutenus de nouvelles émissions de titres Investment Grade et la reprise de l’activité primaire sur le segment du haut rendement américain. Le soutien annoncé des autorités pour éviter les défauts des entreprises a accéléré le redressement déjà prononcé du marché.

   Principaux points à retenir :

  • Après deux à trois semaines de performances solides du crédit, où les opportunités d’achat étaient rares, un nouveau rebond significatif s’est produit la semaine dernière sur tous les segments du marché. Tandis que les entreprises se concentraient sur leur trésorerie et que leurs actionnaires exigeaient une amélioration des bilans, les gouvernements et les banques centrales ont bien montré leur résolution à éviter le plus possible les faillites.
  • L’intervention la plus importante a été celle de la Réserve fédérale américaine (Fed) le jeudi 9 avril, en raison de la taille considérable de son plan d’achat d’obligations d'entreprise et de son extension aux anges déchus, récents et à venir, sur le marché du haut rendement.
  • Nous maintenons notre opinion positive à l'égard des obligations d'entreprise : à la sortie de la crise, les taux d'intérêt seront extrêmement faibles dans l’ensemble des pays développés et les investisseurs auront besoin de revenus.