John Pattullo, co‑responsable de l’équipe Strategic Fixed Income, estime que les spreads des obligations d’entreprise, qui étaient affreusement bon marché voici un mois, sont désormais « plutôt abordables ». Alors que le calme revient sur les marchés, il demeure optimiste quant aux opportunités à saisir durant la période à venir.

  Principaux points à retenir :

  • Les spreads des obligations investment grade et à haut rendement ont diminué par rapport aux niveaux extrêmes qu’ils atteignaient il y a un mois. S’ils étaient alors affreusement bon marché, ils ne sont peut-être plus que « simplement abordables ».
  • Les mesures de soutien impressionnantes des gouvernements américain et britannique, qui ont assuré le financement relais des entreprises et des ménages, ont permis une certaine stabilisation des marchés. Les initiatives de la Réserve fédérale américaine (Fed), en particulier, se sont avérées très encourageantes pour les obligations d’entreprise investment grade et à haut rendement.
  • La semaine dernière, les fonds d'actions et d’obligations ont à nouveau attiré des flux entrants. Sur les marchés américains du haut rendement, des entités bien établies ont connu une vague de refinancements – des fonds de sauvetage en réalité. Nous pensons que les entreprises solides continueront d'attirer des capitaux tandis que celles qui subissent un déclin structurel rencontreront beaucoup plus de difficultés.

Remarque :
Les rendements et les spreads mentionnés par John Pattullo sont ceux des indices des obligations américaines investment grade et à haut rendement ICE Bank of America le jour de l’enregistrement, c’est-à-dire le 22 avril.

Les performances passées ne sont pas des indicateurs fiables des performances futures.