Même s'il a achevé le premier semestre dans le vert, le secteur de la santé a sous-performé le marché dans son ensemble. Notre gérant de portefeuille Andy Acker livre quelques-unes des raisons de cette sous-performance et explique pourquoi il est optimiste à l'égard de ce secteur.

Principaux points à retenir :

  • La rotation vers les secteurs sensible à la conjoncture économique a pesé sur certains pans du secteur de la santé ces derniers mois, tout comme la crainte d'une possible réforme de la fixation des prix des médicaments aux États-Unis.
  • Résultat, le secteur de la santé présente désormais une valorisation attrayante par rapport au marché.
  • Pendant ce temps, l'innovation s'accélère avec le déploiement de nouveaux modèles de prestation de soins de santé et un certain nombre de percées dans des domaines tels que la modification des gènes et l'oncologie de précision.