Le gérant de portefeuille Jeremiah Buckley analyse l’évolution des thèmes d’investissement à mesure que l’économie américaine s'engage sur le chemin de la reprise.

  Principaux points à retenir :

  • Des thèmes d’investissement apparaissent et gagnent en importance alors que la reprise économique connaît des hauts et des bas.
  • Plusieurs thèmes liés à la consommation, la transition accélérée vers le cloud, l’innovation dans le secteur de la santé et le besoin accru de ressources en matière de réseaux et de données sont au premier plan.
  • Les sociétés qui sont positionnées pour profiter de ces thèmes d’investissement sont susceptibles de renforcer leur avantage compétitif, car elles investissent en faveur de la croissance par le biais de la volatilité.

Alors que l'économie au temps du COVID-19 suscite beaucoup d’intérêt, de nouveaux thèmes d’investissement se développent et un certain nombre de thèmes existants gagnent en importance.

Accélération de l’utilisation du commerce en ligne et des paiements électroniques

Les dépenses des ménages, qui constituent l'élément le plus important du produit intérieur brut (PIB), sont le moteur de plusieurs thèmes qui façonnent la reprise économique aux États-Unis. Le graphique 1 montre que les dépenses liées au commerce en ligne ont significativement augmenté, alors même que le volume global des ventes au détail a diminué au deuxième trimestre 2020 avec l’entrée en récession de l’économie. La part du commerce en ligne dans le volume des ventes au détail a atteint 16,1 % au deuxième trimestre, ce qui représente une augmentation de 31,8 % par rapport au trimestre précédent et de 44,5 % par rapport à l'année précédente.

Graphique 1 : estimations du volume des ventes au détail aux États-Unis (ajustées1) : volume total et part du commerce en ligne2

article-image_investment-themes-for-the-COVID-19-economic-recovery_chart01_FR

Source : Retail Indicators Branch, US Census Bureau (bureau de recensement des États-Unis). Date de début : 1er décembre 1999 ; dernière révision en date du : 18 août 2020.

À l'avenir, la principale question sera de savoir si l’augmentation du commerce en ligne se maintiendra malgré le redémarrage de l'économie. Une enquête récente a montré qu’aux États-Unis, trois quarts des consommateurs ont expérimenté une nouvelle manière de faire des achats depuis l'apparition du COVID-19.3 Entre 73 % et 80 % d’entre eux ont l’intention de s’en tenir à cette nouvelle habitude de consommation après la pandémie.3

Alors que les transactions liées au commerce en ligne s'effectuent essentiellement par carte de crédit, le passage des paiements en espèces ou en chèque aux paiements électroniques s'est également accéléré. Nous avons des raisons de croire que ce changement sera, lui aussi, durable. Dans sa présentation la plus récente de ses résultats trimestriels, le président de MasterCard a déclaré que « plus de 70 % des consommateurs prévoient de continuer à faire des achats en ligne ou d’en faire de plus en plus fréquemment et environ 60 % pensent qu’ils auront moins recours aux espèces, et ce même après le recul de la pandémie ».

Liens numériques avec les consommateurs

L'essor du commerce en ligne et des paiements électroniques a particulièrement profité aux sociétés qui ont investi dans les capacités de distribution directe au consommateur et les relations marketing. Nous pensons que les parts de marché seront pour la plupart raflées par quelques entreprises leaders, tandis que les sociétés qui n’auront pas bâti ces relations perdront des parts au profit d’entreprises de plus grande envergure qui ont continué d’investir pendant la récession. Ceci a été particulièrement visible dans le secteur des équipements domestiques. À l’heure où les gens travaillent, étudient et se divertissent de plus en plus à domicile, les dépenses consacrées à l’amélioration des équipements domestiques ont augmenté et les sociétés en mesure d’établir des liens numériques avec leurs clients en ont été les premiers bénéficiaires.

Cloud Computing

Les sociétés technologiques continuent de profiter du passage au cloud, en partie grâce à la flexibilité que les infrastructures de cloud apportent aux budgets alloués aux technologies de l'information (TI) dans les entreprises. Les solutions SaaS (« Software as a Service » ou logiciel en tant que services) basées sur le cloud ont permis d'agrandir les bases d'utilisateurs potentiels grâce à la facilité et à la flexibilité avec lesquelles elles peuvent être déployées. Ces technologies contribuent à la reprise économique, permettant à de nombreux employés d’être productifs dans leur travail à domicile. Une enquête récente menée auprès de 500 décideurs dans le domaine informatique par LogicMonitor, une plate-forme de surveillance des infrastructures informatiques, indique une nette augmentation des prévisions d’utilisation de solutions de cloud en raison de la pandémie. Près de 90 % des personnes interrogées pensent que la pandémie accélérera leur passage vers le cloud et 22 % seulement estiment que les ressources informatiques se trouveront encore dans des locaux d’ici 2025.

Graphique 2 : enquête réalisée auprès de décideurs dans le domaine informatique : Localisation de la charge de travail prévue pour 2025

article-image_investment-themes-for-the-COVID-19-economic-recovery_chart02_FR

Source : LogicMonitor, Cloud 2025. https://www.logicmonitor.com/resource/cloud-2025, enquête réalisée en mai-juin 2020.

Recherche et développement dans le secteur de la santé

Dans le secteur de la santé, la pandémie a mis en évidence le besoin d’investissements dans les capacités de diagnostics, les traitements et les vaccins pouvant être mis rapidement sur le marché. Ces prochaines années, nous pensons que les sociétés qui ont investi dans la recherche et le développement continueront de tirer profit de ces tendances. Nous identifions également une reprise durable des visites médicales quotidiennes ou programmées qui avaient auparavant été reportées.

Utilisation des réseaux et des données

Le délaissement des expériences physiques au profit des expériences numériques comme la vidéo à la demande, les vidéoconférences et autres, a généré une demande historique pour les ressources en matière de réseaux et de données. Cela a créé des opportunités du côté de l’offre liée à ces tendances, notamment pour les équipementiers et les fournisseurs de services d’hébergement et de cloud.

Investir pendant la reprise économique

Nous avons observé l’apparition et le renforcement de plusieurs thèmes d’investissement à travers la volatilité des marchés actions cette année. Alors que la reprise économique connaît des hauts et des bas, nous pensons qu’il reste essentiel de rechercher et d’identifier les entreprises qui sont en mesure d’investir dans ces thèmes, de renforcer leurs avantages compétitifs et possiblement leurs bénéfices. Les entreprises qui disposent de bilans solides et de flux de trésorerie flexibles, capables de surmonter des périodes difficiles comme celle que nous avons récemment traversée, peuvent présenter des opportunités à long terme pour les investisseurs.

1 Les estimations prennent en compte les variations périodiques, mais pas les changements de prix. Les estimations du volume total des ventes prennent également en compte les différents jours de bourse et les différents jours fériés.

2 Les ventes en ligne sont définies par les ventes de biens et de services au cours desquelles l'acheteur passe un ordre ou négocie le prix et les conditions de la vente par le biais d’un réseau Internet, d’un réseau extranet, d’un réseau d’échange de données informatisées (EDI), d’un service de courrier électronique ou d’autres systèmes en ligne. Le paiement peut se faire en ligne ou non.

3 Source : McKinsey & Company, enquêtes sur l’état de la consommation au temps du COVID-19, réalisées à l’échelle mondiale entre le 15 juin et le 21 juin 2020.