Le changement climatique et la limitation des ressources sont deux des plus grands défis environnementaux auxquels le monde n’ait jamais été confronté.

Le changement climatique, caractérisé par l’augmentation des températures à la surface du globe, la modification des schémas météorologiques et l’élévation du niveau des mers, est imputable aux niveaux records de gaz à effet de serre, dont le dioxyde de carbone, dans l’atmosphère terrestre, résultant principalement de la consommation de combustibles fossiles et de l’agriculture intensive telles que pratiquées par l’Homme. Afin de limiter la progression du réchauffement climatique à moins de 1,5°C, le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat a averti que les émissions mondiales nettes de dioxyde de carbone d’origine humaine devraient tomber à zéro d’ici 2050. Si nous ne prenons pas de mesures maintenant, notre planète sera confrontée à des changements sans précédent.

Les ressources naturelles de la planète sont à la base de notre prospérité économique, de notre santé et de notre bien-être depuis des siècles. Notre capital naturel est associé à une multitude de biens et de services. De fait, la valeur annuelle des services écosystémiques que l’économie mondiale tire du capital naturel est, selon les estimations, supérieure au produit intérieur brut (PIB) mondial. Toutefois, les ressources naturelles sont dégradées et épuisées plus vite qu’elles ne peuvent se renouveler, ce qui compromet la capacité de l’économie mondiale à générer des richesses suffisantes pour soutenir les tendances sociales. Ces pratiques non durables sont, en partie, imputables à la croissance démographique et à un modèle économique linéaire dans le cadre duquel les produits sont éliminés à la fin de leur cycle de vie, plutôt que d’être réutilisés ou recyclés.

L’équipe de gestion actions durables internationales examine les mesures prises par les gouvernements et les entreprises pour faire face aux problèmes liés au réchauffement climatique et à la limitation des ressources et adapte sa philosophie d’investissement afin d’assurer la performance des investissements tout en contribuant au bien des populations et de la planète.

Jour du dépassement par pays

L’humanité exploite actuellement la nature 1,75 fois plus vite que la capacité de régénération de l’écosystème de notre planète. Le Jour du dépassement mondial marque la date à laquelle la demande de l’humanité en ressources écologiques dépasse ce que la planète est capable de régénérer cette année-là.

Quel serait le Jour du dépassement mondial si la population mondiale vivait comme...

Source : Global Footprint Network National Footprint Accounts 2019, au 31 décembre 2019. Le jour du dépassement d’un pays est la date à laquelle le jour du dépassement mondial surviendrait si toute l’humanité consommait à la manière des habitants de ce pays.