À l’occasion de cette table ronde, Nick Maroutsos, Dan Siluk et Jason England, gérants de portefeuille de la stratégie Absolute Return Income, échangent en toute transparence sur les facteurs qui affectent les marchés et la façon dont ils influencent leurs décisions d’investissement. La vidéo aborde trois sujets :

  • L’allocation d’actifs au regard des politiques monétaires plus accommodantes
  • Comment faire face à une économie plus orientée politiquement
  • Comment générer des revenus dans un environnement de taux négatifs

 

Notes
L’effet des couvertures de change croisées : Les différences de taux d’intérêt entre deux devises et la demande relative de devises à un moment donné signifient que le coût de la couverture de change peut s’avérer être un coût ou un bénéfice selon le sens de la transaction d’un actif libellé dans une devise étrangère. Par exemple, il est actuellement possible pour un investisseur en dollars américains d’obtenir un surcroît de rendement s’il couvre l’achat d’une obligation libellée en euros.

Effet « roll down ». Si vous achetez une obligation à plus long terme et que la courbe des taux présente une pente ascendante normale, le cours de votre obligation augmente à mesure qu’elle glisse le long de la courbe. Imaginez par exemple que vous achetez une obligation d’échéance 2 ans, qui sert un coupon de 3 % pour un rendement de 3 % – la valeur nominale de votre obligation est alors de 100. Après un an, vous possédez effectivement une obligation à 1 an. Si les taux n’ont pas changé, le rendement de marché d’une obligation à 1 an devrait être inférieur puisqu’on a affaire à une obligation à court terme. Votre obligation sert toujours 3 % mais le rendement de marché pour une obligation à 1 an est, disons, de 2 %. Un investisseur serait prêt à payer 101 pour votre obligation. Celle-ci a pris de la valeur à mesure qu’elle a glissé le long de la courbe des taux.