Hamish Chamberlayne, gérant de portefeuille de la stratégie Global Sustainable Equity de Janus Henderson, s’exprime au sujet des derniers événements qui ont eu une influence sur le monde de l’Investissement socialement responsable (ISR), ainsi que sur le positionnement, les performances et l’activité du fonds.

Au cours du deuxième trimestre 2019, les marchés actions internationaux se sont hissés à de nouveaux niveaux record depuis le début de l’année. L’indice MSCI World a ainsi progressé de 6,7 % en livre sterling.ᴵ. La volatilité a fait son retour durant le trimestre, les marchés ayant reculé en mai sous l’effet de l’intensification de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine et de nouveaux signes d’un ralentissement de l’économie mondiale. Toutefois, la correction s’est avérée être de courte durée. Les marchés ont ainsi fortement rebondi en juin grâce à la Réserve fédérale américaine (Fed) qui a clairement laissé entrevoir la possibilité d’une prochaine baisse de ses taux d’intérêt.

Les technologies de l’information ont à nouveau figuré parmi les secteurs les plus performants. Si la technologie constitue un enjeu clé dans la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine, de nombreuses entreprises sont cependant exposées à des sources de croissance à long terme qui, jusqu’à présent, n’ont pas été affectées par l’environnement politique. Peut-être paradoxalement, les tensions politiques entre les États-Unis et la Chine pourraient bel et bien être favorables aux entreprises technologiques en précipitant une course à l’innovation. Le secteur immobilier a également réagi positivement au changement d’orientation de la politique monétaire. Au nombre des secteurs ayant sous-performé ont figuré ceux de la santé et de l’énergie. Le premier a continué de pâtir des déclarations négatives des candidats démocrates à la présidence à propos de réformes de grande ampleur et le second a fait les frais de la faiblesse des marchés pétroliers en raison du ralentissement de la croissance économique.

Il est encore trop tôt pour le confirmer, mais six mois après le début de l’année 2019, il semble que les phénomènes météorologiques extrêmes progressent. Pour n’en citer que quelques-uns, on a pu observer des températures estivales record en Australie, en Alaska et en Europe, plusieurs mois d’inondations et de tornades dans le Midwest américain et des moussons plus intenses que d’habitude en Inde. Il est encourageant de constater que des records sont également en train d’être établis dans le domaine des énergies renouvelables. Au Royaume-Uni, cette année, l’énergie sans carbone va devancer les combustibles fossiles comme principale source d’électricité sur une année civile complète. Et en avril, les énergies renouvelables ont détrôné la production d’électricité à partir de charbon pour la première fois aux États-Unis.


Source: Getty Images

En matière de gaz à effet de serre, la plupart des gens pensent que les transports et l’électricité sont les plus grands pollueurs, mais, en fait, l’agriculture y contribue davantage. Ce que nous mangeons a le plus grand impact sur l’environnement et c’est pourquoi nous incluons des critères sur l’agriculture intensive, ainsi que sur la viande et les produits laitiers, dans nos principes d’investissement. La réduction de la consommation mondiale de viande est un facteur important pour atteindre des objectifs environnementaux et, à cet égard, il est intéressant d’observer l’essor de la « fausse » viande. L’une des introductions en bourse les plus prisées ce trimestre a été celle de Beyond Meat, un fabricant de hamburgers et de saucisses d’origine végétale, dont le cours de l’action a plus que quadruplé par rapport à son prix d’introduction. Nous n’avons pas investi parce que nous avons jugé la valorisation trop élevée et nous ne sommes pas encore convaincus de l’avantage concurrentiel durable de la société.

Par ailleurs, la surveillance réglementaire de certaines des grandes entreprises technologiques s’est intensifiée. Le ministère américain de la Justice prépare actuellement une enquête antitrust sur Google et il s’est également vu conférer une compétence sur Apple dans le cadre d’un vaste contrôle de possibles comportements anticoncurrentiels. Dans le même temps, la Federal Trade Commission des États-Unis a également mis en place une stratégie de surveillance d’Amazon et de Facebook afin d’observer si les rumeurs de pratiques anticoncurrentielles de la part de ces deux entreprises se confirment. Facebook continue aussi d’être en proie à des controverses au sujet de la gouvernance de sa plateforme de réseaux sociaux. Suite à sa façon de réagir à l’attentat de Christchurch, le commissaire de l’organe de surveillance de la protection de la vie privée néo-zélandais a déclaré à l’encontre de l’entreprise : « ce sont des menteurs pathologiques en faillite morale ». Nous n’avons jamais investi dans Facebook en raison de sa piètre gestion en ce qui concerne les préoccupations sociales.

Au cours du deuxième trimestre 2019, le fonds Janus Henderson Global Sustainable Equity Fund a progressé de 9,8 % et ainsi surperformé de 3,1 % l’indice MSCI World.ᴵ. Si le positionnement sectoriel du fonds a été bénéfique à la performance (surpondération des technologies de l’information et sous-pondération de l’énergie), la principale contribution positive est toutefois revenue à la sélection de valeurs. Sur les cinq principaux contributeurs à la performance - Nintendo, Walt Disney, Adidas, Schneider Electric et TE Connectivity - un seul s’est avéré être une entreprise technologique.

Contributeurs clés à la performance

Nintendo (Qualité de vie) a fortement progressé au deuxième trimestre après avoir annoncé un partenariat avec Tencent et son intention de lancer la console Switch en Chine, le plus grand marché mondial du jeu. Le titre a également bénéficié de détails sur certaines prochaines sorties de jeux données à l’Electronic Entertainment Expo (E3) de Los Angeles en juin. Nintendo est une société japonaise d’électronique grand public et de jeux vidéo dotée de principes forts et qui s’est donnée pour mission de trouver des façons uniques d’explorer le jeu dans le but d’afficher des sourires sur les visages de tous ceux que Nintendo touche. Nous considérons Nintendo comme étant très différent des autres fabricants de jeux à cet égard et nous pensons que toute entreprise qui considère qu’il lui revient d’apporter de la joie au plus grand nombre, indépendamment de l’âge, du sexe ou de l’appartenance ethnique, mérite une place importante dans le portefeuille.

Walt Disney (Qualité de vie) a vu son action s’apprécier après sa journée analystes en avril et au cours de laquelle la direction a fourni de plus amples détails sur le prochain service de vidéo en streaming Disney+. Les investisseurs ont applaudi l’offre étendue de contenu dès le lancement, en plus de l’opportunité internationale pour la plateforme. Walt Disney est l’une des sociétés de médias et de divertissement les plus connues et détient les droits de certains des personnages les plus mondialement célèbres, de Mickey Mouse à Luke Skywalker. Sa mission est d’informer et d’inspirer les gens du monde entier grâce à la puissance de récits uniques en leur genre, à des marques emblématiques, à des esprits créatifs et à des technologies innovantes.
 
Adidas (Qualité de vie) a progressé après avoir annoncé de solides résultats trimestriels et des marges supérieures aux attentes, tendant ainsi à indiquer un environnement concurrentiel plus favorable. Adidas est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de chaussures et de vêtements. En plus de ses produits qui promeuvent et encouragent les modes de vie actifs, Adidas est un leader dans la fabrication durable et, en particulier, dans le recours à l’économie circulaire. Par exemple, la société utilise des déchets plastiques océaniques dans certains de ses produits et fabrique des chaussures recyclables à 100 %. L’approche d’Adidas en matière de durabilité va de la façon dont les articles de sport sont fabriqués et vendus jusqu’à l’endroit où le sport est pratiqué.

Détracteurs clés à la performance

Shimadzu (Sécurité) a reperdu une partie de ses gains du trimestre précédent en ayant emboité le pas à la baisse de l’ensemble du secteur de la santé. Le secteur de la santé a fait les frais de prises de bénéfices suite aux craintes de voir le candidat démocrate américain, Bernie Sanders, introduire un régime d’assurance maladie « Medicare pour tous » qui, s’il est approuvé, pourrait entraîner des pressions sur les prix des produits pharmaceutiques et des dispositifs médicaux. Shimadzu est un fabricant japonais d’instruments d’analyse et de mesure qui sont utilisés dans un plus large éventail d’applications, comme notamment la découverte de nouveaux médicaments, le contrôle et l’assurance de la qualité des médicaments, la recherche sur de nouveaux matériaux de haute performance, les soins de santé cliniques et les tests de sécurité alimentaire et environnementale. La société possède l’un des portefeuilles technologiques les plus étendus, avec une variété d’instruments couvrant différentes gammes de prix. Elle a mis au point de nouveaux tests sanguins pour la détection précoce de la maladie d’Alzheimer et du cancer.

AO Smith (Gestion de l’eau) a reculé après avoir fait état de résultats en-deçà des attentes des investisseurs, principalement en raison de difficultés rencontrées en Chine. Bien que nous apprécions les perspectives à long terme d’AO Smith, nous avons vendu notre position en raison de la difficulté de l’environnement commercial en Chine et des inquiétudes liée à la mise en œuvre de la stratégie par la direction suite au changement de Directeur général. AO Smith est leader dans le domaine de la technologie de l’eau. L’entreprise propose des produits allant des chauffe-eaux éconergétiques jusqu’aux purificateurs d’eau et aux solutions de traitement de l’eau.

Costa Group (Qualité de vie) a concédé du terrain suite à son AGA au cours de laquelle la direction a revu à la baisse ses prévisions de bénéfices annuelles. Costa est le plus grand producteur australien de fruits et légumes frais et a été confronté à une demande plus faible que prévu dans certaines catégories, ce qui a conduit à une baisse des prix. Les principaux produits que Costa fournit aux supermarchés et aux épiceries indépendantes du monde entier sont les baies, les avocats, les agrumes, les tomates et les champignons. Nous avons analysé de près ces problèmes et les considérons comme transitoires et nous nous attendons à ce que la croissance de Costa s’accélère à mesure que l’entreprise étend ses activités en Chine et au Maroc. En plus d’offrir des produits qui favorisent une alimentation saine, l’entreprise a adopté des initiatives de premier plan en matière de durabilité dans ses activités agricoles, comme notamment l’irrigation intelligente et l’agriculture verticale.

Activité et positionnement

Le taux de rotation du portefeuille s’est établi à 4,9 % au deuxième trimestre et à 23,6 % sur les 12 mois précédents*. Ces chiffres sont conformes à notre moyenne à long terme de 20 %-30 %. Au cours des six derniers mois, nous nous sommes employés à réduire notre exposition à la production industrielle mondiale en faveur d’une croissance plus défensive et idiosyncratique. Nous avons allégé la pondération de certaines valeurs plus exposées au commerce entre les États-Unis et la Chine. La majeure partie de la pondération du secteur de la technologie est constituée d’éditeurs de logiciels présentant une forte croissance et des modèles économiques identiques aux groupes de services aux collectivités avec une forte proportion de revenus récurrents et une contribution minimale de la Chine à leurs chiffres d’affaires. Le positionnement du fonds continue de favoriser les thèmes Connaissances & technologie et Efficacité, d’où notre surexposition persistante aux secteurs des technologies de l’information et de l’industrie par rapport à l’indice. Le fonds demeure sous-exposé aux secteurs de l’énergie et de la consommation de base, tandis que les pondérations régionales sont conformes à celles de l’indice MSCI World. Le fonds est géré de telle manière à maintenir les pondérations régionales en adéquation avec celles de l’indice MSCI World, tandis que les pondérations sectorielles sont la conséquence de notre sélection de valeurs « bottom-up », le tout, en conservant un profil de risque équilibré.
*Source : Janus Henderson Investors, au 30 juin 2019

Au cours du trimestre, nous avons initié de nouvelles positions sur Adidas et Nanosonics et avons soldé celles sur PayPal et AO Smith.

Adidas (Qualité de vie) est l’un des premiers fournisseurs mondiaux de chaussures et de vêtements. En plus de ses produits qui promeuvent et encouragent les modes de vie actifs, Adidas est un leader dans la fabrication durable et, en particulier, dans le recours à l’économie circulaire (se reporter à la section « Contributeurs clés »).
Nanosonics (Sécurité) est une société de technologie de la santé spécialisée dans le contrôle des infections. Sa mission est d’améliorer la sécurité des patients, des cliniques, de leur personnel et de l’environnement en transformant la façon dont les pratiques de prévention des infections sont comprises et appliquées, et en créant des technologies novatrices qui offrent de meilleures normes de soins. Ses solutions peuvent être utilisées là où les soins sont prodigués et il a été prouvé qu’elles éliminent une gamme étendue de microbes infectieux et d’agents pathogènes ayant développé une résistance aux autres méthodes de désinfection.

Prévisions

Suite aux solides performances enregistrées par les marchés actions internationaux, nous recevons de nombreuses questions sur les niveaux de valorisation. Par ailleurs, la politique et le ralentissement de la croissance économique au niveau mondial suscitent également une grande nervosité. Comment les marchés actions pourraient-ils encore s’apprécier par rapport à leurs niveaux actuels ?

Nous sommes clairement conscients de ces risques et, pour cette raison, nous nous sommes attachés à modifier l’équilibre du risque au sein du portefeuille. Pour ce faire, nous nous sommes employés à nous détourner des valeurs exposées à la production industrielle mondiale au profit de celles jouissant d’une croissance plus défensive. S’il est vrai que les valorisations sont moins attractives qu’elles ne l’étaient à la fin 2018, nous voyons toutefois encore des raisons de nous montrer positifs. La Fed laissant entrevoir un assouplissement de sa politique monétaire, les entreprises enregistrant une croissance présentent selon nous un solide potentiel d’appréciation de leurs valorisations.

Nous adoptons une approche rigoureuse en matière de construction de portefeuille et la taille de nos positions est déterminée par la combinaison la plus attrayante de croissance, de flux de trésorerie, de rentabilité et de valorisation. Nous investissons dans les entreprises pour lesquelles nous entrevoyons un potentiel d’appréciation important au cours des prochaines années. Nous avons la chance d’avoir une équipe de gestion du risque incomparable chez Janus Henderson et nous contrôlons de près notre profil de risque. La liquidité est un élément important du contrôle du risque et nous possédons un profil de liquidité très solide malgré notre biais en faveur des moyennes capitalisations - nous pourrions vendre 80 % du portefeuille en une journée en utilisant seulement 20 % du volume quotidien moyen*.

Nous aimons toujours rappeler à nos investisseurs la nécessité de faire la différence entre valorisation et valeur. Nous voyons encore de la valeur dans les entreprises qui enregistrent une croissance. Notre stratégie d’investissement axée sur la durabilité vise à nous aider à identifier les entreprises exposées à des tendances à long terme et notre approche multithématique nous permet de construire un portefeuille bien diversifié.

*Source : Janus Henderson Investors, au 30 juin 2019

Pour en savoir plus sur nos valeurs privilégiées, consultez le document suivant : Valeurs à impact positif.

ᴵSource : toutes les performances du fonds au 30 juin 2019 : @2019 Morningstar. Tous droits réservés. Part I de capitalisation en GBP, de VL à VL, revenus nets réinvestis. Source de la performance de l’indice : Refinitiv Datastream, au 30 juin 2019, performance totale en GBP. Les performances passées ne préjugent pas des performances futures.

Utilisation de l’indice de référence

Indice (comparateur) : indice MSCI World. Description de l’indice : l’indice MSCI World mesure la performance de grandes et moyennes entreprises cotées sur des marchés actions développés du monde entier. Cet indice permet de comparer et d’évaluer la performance du fonds dans le temps.

Catégorie de fonds concurrents (comparatrice) : IA Global Equity. Description de la catégorie de fonds concurrents: l’Investment Association (IA) regroupe les fonds qui présentent des expositions géographiques et/ou des mandats de gestion similaires dans différentes catégories. Le classement du fonds dans la catégorie (tel que calculé par un certain nombre de fournisseurs de données) peut permettre de comparer ses performances par rapport à d’autres fonds ayant des objectifs similaires.
Positionnement du portefeuille, au 30 juin 2019.