Hamish Chamberlayne, gérant de portefeuille de la stratégie Global Sustainable Equity de Janus Henderson, s’exprime au sujet des derniers événements dans le monde de l’Investissement socialement responsable (ISR), ainsi que sur le positionnement, les performances et l’activité du fonds.

Au troisième trimestre 2019, les marchés actions mondiaux n'ont guère progressé, l'indice MSCI World gagnant 0,1 % en USD, bien qu'un raffermissement du dollar américain ait entraîné des rendements légèrement positifs pour les investisseurs non américains. Comme anticipé, la Réserve fédérale a réduit ses taux d'intérêt en juillet, puis de nouveau en septembre, mais cela n'a procuré qu'une brève impulsion aux marchés, tandis que la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine faisait rage et que les indicateurs économiques liés à l’industrie manufacturière et à l'emploi s'affaiblissaient.Dans ce contexte de détérioration de la croissance économique et de baisse des taux d'intérêt, ce sont les secteurs traditionnellement défensifs (services aux collectivités, immobilier et biens de consommation de base) qui ont enregistré les meilleurs résultats. Le secteur des technologies de l'information a également dégagé un rendement positif. Les secteurs qui ont sous-performé sont l'énergie, les matériaux, la santé, la finance et l'industrie.

Sur le plan du développement durable, les nouvelles n'ont pas été plus brillantes. L'ONU a publié un rapport soulignant qu'en raison de la fonte des glaces dans les régions polaires, le niveau de la mer montait plus vite que ce que les scientifiques avaient prévu. Cette situation expose des centaines de millions de personnes supplémentaires à des risques d'inondations extrêmes au cours des prochaines décennies. En Amérique du Sud, le nombre d'incendies dans la forêt amazonienne a augmenté de plus de 75 % cette année et plus de 40 000 incendies ont été signalés dans la seule Amazonie brésilienne. On estime que plus de 9 000 kilomètres carrés de forêt vierge ont été perdus. De plus, en août, AON a publié son rapport 2019 sur le marché de l'assurance, qui a révélé que les catastrophes naturelles ont causé une perte économique de l’ordre de 225 milliards de dollars américains à l'échelle mondiale en 2018 soit la deuxième année la plus élevée jamais enregistrée et une augmentation de 50 % par rapport à la moyenne annuelle entre 2000 et 2017. La pire année jamais enregistrée est 2017, avec 358 milliards de dollars américains en pertes économiques causées par les catastrophes naturelles.

Source : Getty Images

L'on aurait pu penser que ces événements auraient incité les participants au Sommet des Nations Unies sur le climat en septembre à prendre des engagements plus ambitieux en faveur de la décarbonisation, mais la réalité est que les engagements pris par la plupart des pays sont encore bien insuffisants par rapport au minimum nécessaire. Ainsi, certains pays figurant parmi les plus grands émetteurs de carbone ne prennent toujours pas d'engagements fermes en ce qui concerne les objectifs ou les calendriers de réduction du carbone. C'est pourquoi, cette année, nous avons décidé de faire de la décarbonisation un élément central de notre programme d'engagement d'entreprise. Nous échangeons donc avec les entreprises de notre portefeuille au sujet de leurs plans de réduction des émissions de carbone et de leur échéancier pour atteindre l'objectif de zéro émission nette.

Le fonds a affiché un rendement de 3,4 % en livres sterling au cours de la période, comparativement à une hausse de 4,0 % pour l'indice MSCI World et de 2,4 % pour l’IA Global, l'indice du groupe de référence*. Le positionnement sectoriel du fonds a eu une incidence neutre sur la performance. Certains des plus gros contributeurs et des plus grands détracteurs sont des valeurs du secteur des technologies de l'information.

*Source : Morningstar, 1er juillet 2019 au 30 septembre 2019, I Acc, total return en GBP. Les performances des autres classes d'actions et devises peuvent être différentes.

Les performances passées ne sont pas des indicateurs fiables des performances futures.

Contributions à la performance :

ASML (Connaissances et technologie) a continué à bien performer grâce à une forte demande pour ses systèmes de lithographie par rayonnement ultraviolet extrême et à la stabilité accrue du marché de la mémoire. ASML est un producteur mondial de la fabrication de machines pour l'industrie des semi-conducteurs. Sa mission est d’inventer des technologies avancées pour la lithographie de haute technologie (le transfert de motifs ou de formes sur des plaquettes de silicium), la métrologie (les mesures) et les solutions logicielles pour l’industrie des semi-conducteurs. Cela permet de faire progresser la « loi de Moore » vers des semi-conducteurs de plus en plus petits, moins chers, plus puissants et économes en énergie pour avancer dans bon nombre de domaines, dont la santé, la technologie, les communications, l’énergie, la mobilité et le divertissement.

LAM Research (Éducation et technologie) s'est développé au rythme de l'expansion du secteur des semi-conducteurs. Les stocks de semi-conducteurs on fait preuve de solidité en septembre grâce à la stabilisation du marché de la mémoire et des évaluations positives par le secteur de la demande chinoise d'équipements semi-conducteurs, dissipant les craintes d’impact négatif sur la demande de la guerre commerciale opposant les États-Unis et la Chine. Lam Research est un fournisseur mondial d’équipements et de services de fabrication pour l’industrie des semi-conducteurs. Presque toutes les puces semi-conductrices avancées sont construites avec la technologie LAM dont les produits sont essentiels pour stimuler l'innovation dans le silicium, qui est à la base de tout progrès technologique.

Equinix (Éducation et technologie) a poursuivi sa forte progression après avoir annoncé des résultats supérieurs aux attentes qui ont conduit le management à relever ses prévisions pour l'année. La croissance a été particulièrement vigoureuse dans les régions EMEA et APAC et les marges ont augmenté, les coûts progressant plus lentement que les bénéfices. Equinix est le plus grand développeur et opérateur au monde de centres de données interconnectés, qui constituent la base de l'internet et d'un monde plus connecté. Les progrès en matière d'internet des objets et d'intelligence artificielle devraient entraîner une croissance continue de la demande de stockage et de transmission efficaces et sûrs des données. De plus, Equinix a pour objectif d’utiliser 100 % d’énergie renouvelable pour alimenter ses activités et ainsi avoir un impact positif sur la réduction des émissions de carbone en permettant à ses clients de transférer dans le « cloud » des processus informatiques à forte intensité énergétique.

Freins à la performance :

Autodesk (Éducation et technologie) a chuté malgré d'excellents résultats supérieurs aux attentes, en raison d'une légère révision à la baisse par le management de ses perspectives. Les prévisions pour l'ensemble de l'exercice ont été revues à la baisse en raison de taux de change défavorables et d'incertitudes entourant ses activités de production. Si Autodesk n'est pas à l'abri d'un ralentissement de la croissance mondiale, l’entreprise promet toujours une longue trajectoire de croissance avec de nombreuses initiatives d’augmentation des marges pouvant être décidées en interne dans les prochaines années ce qui renforce notre conviction vis-à-vis de la thèse d'investissement. Autodesk est le leader mondial des logiciels de conception utilisés par les architectes et les ingénieurs. Les solutions de l’entreprise visent à permettre à ses clients d’optimiser l’impact environnemental et social de leurs créations. Cela peut notamment englober des créations permettant de réduire considérablement les besoins énergétiques, de fournir des infrastructures résistantes et durables sur le plan environnemental ou d’adopter de nouvelles approches pour le développement et la fabrication de produits.

AIA (Finance et immobilier durables) a sous-performé en raison de la situation politique à Hong Kong. Bien qu'une partie des activités d'AIA soit tributaire des visiteurs chinois à Hong Kong, l'entreprise a une activité bien diversifiée dans toute l'Asie. AIA se développe également en Chine continentale et les récentes évolutions réglementaires ont ouvert de nouveaux débouchés sur le marché local. Les produits de protection d'assurance dans les pays en développement et les pays émergents d'Asie sont encore relativement peu diffusés et AIA dispose d'une longue trajectoire de croissance. L'absence de protection sociale pour de nombreuses personnes en Asie sous-tend le besoin de produits de santé et de retraite.

Gildan (Qualité de vie) a abandonné une partie de sa solide performance des six mois précédents. Cela nous a surpris, étant donné que l'entreprise est très bien positionnée au regard des surtaxes douanières liées au conflit commercial opposant les États-Unis et la Chine, du fait de ses implantations manufacturières en Amérique centrale. Gildan est un producteur nord-américain de T-shirts et de vêtements de base, connu pour ses normes sociales et environnementales exigeantes. L'entreprise a récemment annoncé un élargissement de sa gamme de marques propres pour un client clé, Walmart. Nous pensons que Gildan est en bonne position pour faire partie des grands gagnants de l'industrie de l'habillement en pleine évolution. Son intégration verticale permet la production de vêtements de haute qualité à des prix très compétitifs, et l'entreprise est devenue une franchise de première importance dans l'industrie de l'habillement imprimé, avec ses T-shirts vierges et vêtements de sport destinés à la sérigraphie.

Activité du portefeuille

Le taux de rotation du portefeuille s’est établi à 1,2 % au troisième trimestre de 2019 et à 19,8 % sur les 12 mois précédents. Ces chiffres sont légèrement en deçà de notre moyenne à long terme de 20 % à 30 %. Compte tenu des incertitudes macroéconomiques, notre objectif a été de construire un portefeuille équilibré avec des risques spécifiques bien diversifiés. Nous avons veillé à ne pas être trop exposés à la production industrielle mondiale et aux entreprises sensibles au conflit sino-américain. La majeure partie de la pondération du secteur de la technologie est constituée d’éditeurs de logiciels présentant une forte croissance et des modèles économiques identiques aux groupes de services aux collectivités avec une forte proportion de revenus récurrents et une contribution minimale de la Chine à leurs chiffres d’affaires. Le positionnement du fonds continue de favoriser les thèmes Connaissances & technologie et Efficacité, d’où notre surexposition persistante aux secteurs des technologies de l’information et de l’industrie par rapport à l’indice. Le fonds reste sous-pondéré dans les secteurs de l'énergie et des biens de consommation de base. Le fonds est géré de manière à maintenir les pondérations régionales en adéquation avec celles de l’indice MSCI World, tandis que les pondérations sectorielles sont la conséquence de notre sélection de valeurs « bottom-up », le tout, en conservant un profil de risque équilibré.

Au cours du trimestre, nous avons ouvert une nouvelle position dans Avalara et bouclé notre position dans Cognizant.

Avalara (50 % Finance et immobilier durables, 50 % Éducation et technologie). Avalara est un fournisseur de logiciels d'automatisation de conformité comptable pour les entreprises de toutes tailles. Ses solutions permettent aux entreprises de tenir des registres comptables précis et de gérer leur documentation en matière de conformité. La fiscalité est l'un des principaux moyens de transmission des politiques gouvernementales et d'incitation au changement et elle a un rôle important à jouer dans la transition vers une économie plus durable. Malheureusement, la complexité élevée des réglementations impose un lourd fardeau aux entreprises et se traduit souvent par de faibles niveaux de conformité. La mission d'Avalara est d'apporter une solution à ces défis, en aidant les entreprises à mettre en œuvre et à se conformer aux nouvelles réglementations pour soutenir les politiques gouvernementales et favoriser une société juste.

Prévisions

Un tour d'horizon du monde montre qu'il n'est pas difficile de trouver des raisons de s'inquiéter. Le ralentissement de la croissance économique, la guerre commerciale opposant les États-Unis et la Chine et le Brexit pèsent lourdement sur le moral des entreprises et des investisseurs et nous comprenons aisément pourquoi de nombreuses personnes préconisent la prudence dans le domaine des actions. Pourtant, nous sommes de plus en plus constructifs en ce qui concerne les perspectives des actions, notamment celles présentant de solides caractéristiques de croissance. Nous avons maintenant traversé plusieurs trimestres de faiblesse dans les secteurs industriel et manufacturier et certains signes suggèrent que le cycle de constitution des stocks et l'élan industriel pourraient être sur le point d'atteindre leur point bas. Le secteur des semi-conducteurs est souvent utilisé comme un indicateur économique avancé. Or au cours du dernier trimestre, nous avons constaté une stabilisation du prix des mémoires et les équipes dirigeantes ont indiqué qu'elles s'attendaient à une reprise en 2020. Le virage des banques centrales vers des politiques monétaires plus accommodantes soutient fortement les actions « growth » et nous voyons encore un potentiel haussier considérable dans bon nombre de nos positions.

Nous avons travaillé sans relâche pour construire un portefeuille équilibré avec une bonne diversification du risque et de l’exposition à une croissance idiosyncrasique solide. Bien que nous nous tenions prêts à renforcer progressivement les investissements qui pourraient profiter d'une reprise de la production industrielle, nous sommes conscients qu'il reste encore beaucoup d'incertitude. Notre allocation aux entreprises qui présentent un niveau élevé de revenus récurrents, des bilans solides et qui sont plus à l'abri des tendances macroéconomiques mondiales est significative. Nous sommes convaincus que notre cadre de développement durable nous aide à composer avec l'incertitude et à identifier des investissements présentant des caractéristiques de croissance vigoureuses qui, à notre avis, peuvent contribuer à la prospérité pendant les périodes de turbulence économique.

 

Utilisation de l’indice de référence
Indice (de comparaison) : indice MSCI World.Description de l’indice : l’indice MSCI World mesure la performance de grandes et moyennes entreprises cotées sur des marchés actions développés du monde entier. Cet indice permet de comparer et d’évaluer la performance du Fonds dans le temps.
Référence du groupe de fonds concurrents (de comparaison) : IA Global Equity.Description de la catégorie de fonds concurrents : l’Investment Association (IA) regroupe les fonds qui présentent des expositions géographiques et/ou des mandats de gestion similaires dans différentes catégories. Le classement du Fonds dans la catégorie (tel que calculé par un certain nombre de fournisseurs de données) peut permettre de comparer ses performances par rapport à d’autres fonds ayant des objectifs similaires.
Positionnement du portefeuille, au lundi 30 septembre 2019.