Le gérant de portefeuille Andy Acker évoque les performances du secteur de la santé au premier trimestre et explique pourquoi ce secteur peut offrir à la fois une protection contre la volatilité des marchés et des opportunités de gains à long terme.

Principaux points à retenir

  • Les branches non cycliques du secteur de la santé, telles que les produits pharmaceutiques, ont permis au secteur de surperformer au cours d’un premier trimestre difficile.
  • En revanche, la correction des valeurs biotechnologiques de petite et moyenne capitalisation qui dure depuis un an s’est poursuivie, les investisseurs s’inquiétant de la hausse des taux d’intérêt.
  • Pour nous, la faiblesse des valorisations et l’accélération de l’innovation rendent les biotechnologies particulièrement intéressantes pour les investisseurs à long terme, tandis que d’autres secteurs de la santé pourraient exceller à court terme.