John Bennett, responsable de la gestion actions européennes, détaille les raisons pour lesquelles, en 2022, les titres « value » pourraient, selon lui, prendre le dessus dans le bras de fer actuel qui les oppose aux valeurs de croissance et précise à quel point il est essentiel pour les investisseurs de maintenir le cap.

À retenir :

  • Les actions européennes continueront d’être influencées par les discussions en cours sur l’inflation et la forme de la courbe des taux obligataires qui y est étroitement associée.
  • Après une longue période de surperformance des valeurs de croissance, nous commençons à voir des signes selon lesquels les titres « value » pourraient être les plus performants en 2022.
  • Les investisseurs en actions doivent être prêts à subir des baisses de 10 à 20 % de leurs investissements, dans la mesure où cela fait selon nous partie intégrante de l’investissement en actions.