Alison Porter, Graeme Clark et Richard Clode de l'équipe Global Technology Leaders soulignent la montée en puissance rapide des thèmes technologiques de long terme cette année et se penchent sur les attentes pour 2021.

  Principaux points à retenir :

  • Revenir à un « nouveau monde normal » signifie que nous dépendrons inévitablement davantage de la technologie. Il faudra donc investir davantage pour assurer une connectivité évolutive, transparente, rapide et fiable.
  • Dans l'ensemble, les valorisations du secteur technologique semblent raisonnables et se situent dans la fourchette des moyennes historiques, mais la faiblesse des taux d'intérêt et l'environnement de la pandémie ont créé des poches de valorisation extrême qui justifient une certaine prudence et une certaine sélectivité dans le choix des valeurs.
  • Bien que la reprise des bénéfices post-pandémie puisse provoquer une certaine distorsion en 2021, nous pensons qu'à long terme, le secteur technologique a le potentiel pour continuer à générer une forte croissance des bénéfices étant donné sa propension à la disruption, sa puissance financière et le réinvestissement dans la recherche et le développement.

Au début de cette année, nous nous attendions à ce que les thèmes de croissance technologique de long terme que nous défendons depuis longtemps, tels que la numérisation des paiements, la transformation de l'Internet (tout à la demande) et les infrastructures de prochaine génération, continuent à gagner du terrain. Nous n'aurions cependant pas prédit le rythme soutenu auquel cela se produirait en 2020 avant la COVID-19. La transformation numérique de nos vies, quelles que soient les catégories démographiques et géographiques, a été rendue obligatoire par les mesures mises en œuvre à travers le monde pour lutter contre le virus, au moment même où les banques centrales et les gouvernements ont débloqué des financements et un soutien politique à des niveaux sans précédents depuis la crise financière mondiale de 2008.

La force des thèmes de croissance à long terme 

Comme l'a fait remarquer le directeur général du fournisseur d'éducation en ligne Chegg, « ...une crise accélère souvent l'inévitable... ». Nous constatons que la convergence des thèmes de croissance à long terme ouvre un ensemble encore plus large de possibilités aux investisseurs dans le domaine de la technologie. Alors que le commerce en ligne prend de plus en plus de place, les plateformes de réseaux sociaux s'imposent comme des centres commerciaux en développant des modèles de commerce social tels que ceux que nous avons vu émerger en Chine. Cette situation stimule la demande de numérisation des paiements, les petites et moyennes entreprises, les gouvernements et les consommateurs étant à la recherche de transactions plus efficaces et de transferts entre pairs. La facilité des transactions en ligne élargit le spectre du thème de la transformation de l'Internet à des domaines tels que l'éducation, les sports en ligne, les soins de santé primaires, la pharmacie et l'épicerie, qui sont passés du stade de l’émergence à celui d’un début d’adoption par les usagers. Nous pensons qu'avec l’accès à un vaccin contre la Covid, les sociétés reviendront à une « nouvelle normalité », dans lesquelles nous nous appuierons inévitablement davantage sur la technologie, où les travailleurs bénéficieront d'une plus grande flexibilité, où les familles seront plus à l'aise, où les entreprises seront plus efficaces, où les étudiants gagneront en accessibilité et où l'environnement sera mieux préservé.

Nous pensons que les entreprises qui tireront profit de l'adoption progressive et élargie de la technologie par les consommateurs et les entreprises auront besoin d'une accélération des investissements pour assurer une connectivité évolutive, transparente, rapide et fiable. L'investissement dans les infrastructures de prochaine génération, telles que la 5G, le cloud, l'informatique de pointe1 et le silicium associé (utilisé dans les puces électroniques, les transistors, les circuits électroniques, etc.), pourrait être encore stimulé par la politique budgétaire via l'augmentation des dépenses publiques et/ou la réduction des impôts afin de créer une économie plus verte et plus inclusive.

Mais il faudra compter avec des poches « sur-gonflées »

Notre conviction et notre enthousiasme pour les perspectives de croissance du secteur technologique restent élevés, mais nous reconnaissons que la combinaison de taux d'intérêt bas et de l'environnement de la pandémie a entraîné une hausse rapide des valorisations dans certaines poches du secteur, comme les logiciels à forte croissance et certains domaines liés au commerce.

Graphique 1 : Valorisation comparative des actions technologiques et des actions internationales

article-image_Long-term-tech-themes-set-to-be-powerful-drivers-in-2021_chart01_FR

Source : Bernstein, au 30 novembre 2020. Remarque : P/E prévisionnel = cours/bénéfices prévisionnels

MSCI ACWI Information Technology Sector, ratio cours/bénéfices à terme par rapport à l'indice MSCI All Country World Index (ACWI) de novembre 2000 à novembre 2018 avant les changements sectoriels GICS dans les indices MSCI Global (ligne orange), puis MSCI ACWI Information Technology + ACWI Communication Services Index par rapport à l'indice MSCI ACWI jusqu'au 30 novembre 2020 après les changements sectoriels GICS dans les indices MSCI Global (ligne noire). Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Le graphique 1 ci-dessus montre que la valorisation - fondée sur le prix de marché des entreprises par rapport à leurs bénéfices (estimés) à terme - de l’ensemble du secteur technologique par rapport au marché mondial des actions semble actuellement attrayante étant donné les bons profils de croissance et bilans2 de nombreuses entreprises technologiques.

Graphique 2 : L’écart de prix des valeurs technologiques les plus chères par rapport aux moins chères est élevé

article-image_Long-term-tech-themes-set-to-be-powerful-drivers-in-2021_chart02_FR

Source : Bernstein Quantitative Team (Larson), au 2 décembre 2020. Remarque : Le graphique utilise les données de fin d'année du ratio cours/bénéfices (P/E) jusqu'en 2019 et les données actuelles au 2 décembre 2020. Les performances passées ne sont pas un indicateur fiable des résultats futurs.

Le graphique 2, toutefois, montre l'écart entre les actions les plus chères et les moins chères du secteur technologique. Cette scission dans les valorisations est extrême selon les données historiques et reflète en partie la diversité croissante au sein du secteur. Toutefois, elle indique également qu'il existe des poches hyper gonflées (certaines actions se négociant sur des multiples de plus de 30 fois les bénéfices attendus), ce qui justifie la prudence et exige de l'expérience dans la sélection de valeurs et une approche disciplinée de la valorisation.

La valorisation des valeurs technologiques et le potentiel de gain restent attrayants

Compte tenu de la surperformance constante du secteur technologique par rapport au marché des actions en général au cours des vingt dernières années3, le fait que les valorisations relatives élevées restent dans les fourchettes historiques (graphique 1) surprend souvent les investisseurs. Cette surperformance soutenue peut être attribuée à la bonne croissance des bénéfices que le secteur technologique a réalisée par rapport à d'autres secteurs, et qui, selon nous, peut être maintenue à long terme.

Les bénéfices du secteur technologique ont augmenté cette année - un des trois seuls secteurs concernés (les services publics et les biens de consommation de base étant les deux autres). Bien que nous prévoyions que la reprise des bénéfices sur le marché au sens large pourrait être plus rapide en 2021, simplement en raison des comparaisons avec 2020, le secteur technologique a le potentiel pour un retour à une croissance supérieure des bénéfices. Cette situation reflète la solidité financière exceptionnelle du secteur et sa plus grande propension à réinvestir dans la croissance par le biais de la recherche et du développement.4

Cohérence de notre stratégie et de notre approche

Nous restons concentrés sur les leaders technologiques mondiaux d'aujourd'hui et les entreprises qui ont le potentiel d'être les leaders de demain. Selon nous, nos portefeuilles restent bien placés pour bénéficier des tendances de long terme de la transformation de l'Internet, de la numérisation des paiements, de l'intelligence artificielle, des infrastructures de nouvelle génération et de l'automatisation des processus. Notre processus d'investissement se concentre sur l'identification d'entreprises technologiques de grande qualité ayant une situation financière solide en termes de flux de trésorerie et de bilans, tout en visant à maintenir le plus haut niveau de contrôle de la liquidité. Nous restons cohérents dans l'application de notre approche unique qui consiste à traverser le cycle des sur-valorisations5, à appliquer une discipline de valorisation et à identifier des combinaisons croissance/prix attrayantes. En outre, nous continuerons à interpeler de manière proactive les équipes de direction afin de nous assurer que les entreprises dans lesquelles nous investissons jouent leur rôle de « disrupteurs technologiques responsables » et de générateurs de valeur pour toutes les parties prenantes.

Notes

1L’informatique de pointe est l'informatique qui se fait à la source des données ou à proximité, au lieu du « cloud » (informatique centralisée). Cela permet d'améliorer les temps de réponse et de réduire la largeur de bande passante nécessaire.

2Crédit Suisse, au 9 novembre 2020. Technologies de l’information vs autres segments des indices MSCI World hors valeurs financières. Comparaison basée sur la trésorerie nette (liquidités moins dettes) en pourcentage de la capitalisation boursière = mesure de la trésorerie nette du bilan d’une entreprise en pourcentage de sa capitalisation boursière totale. Les données sont exactes au moment de la publication et sont susceptibles de varier.

3Refinitiv Datastream. Rendement des prix en dollars américains, indice MSCI ACWI Information Technology par rapport à l'indice MSCI AC World (actions plus larges), 20 ans au 30 novembre 2020, Les performances passées ne sont pas des indicateurs fiables des performances futures.

4Source : Bloomberg. Les dix plus gros contributeurs mondiaux à la R&D (en milliards de dollars) au 31 octobre 2020.

5 Traverser le cycle des sur-valorisations : il s'agit d'identifier et de comprendre où se situe une technologie émergente dans le cycle (phases de maturation, d'adoption, de maturité, d'application sociale), ce qui nous aide à éviter les zones du marché en phase de sur-valorisation.

Glossaire des termes

Bilan : état financier qui résume l'actif, le passif et les capitaux propres d'une entreprise à un moment donné. Chaque élément donne aux investisseurs une idée de ce que l’entreprise possède et doit, ainsi que du montant investi par les actionnaires.

Ratio cours/bénéfices ou P/E : un ratio financier couramment utilisé pour valoriser une société qui mesure le cours actuel de ses actions par rapport à ses bénéfices par action.