Hamish Chamberlayne, Responsable Actions Durables Internationales, évoque les nouveaux modes d’utilisation et de consommation d’eau des entreprises.

Principaux points à retenir

  • Notre monde fait face à la menace de pénuries d’eau critiques causées par le changement climatique et la croissance démographique.
  • Un réseau d’eau sûr, sain et plus durable est indispensable pour la réalisation des Objectifs de développement durable des Nations unies.
  • Evoqua Water Technologies est une société spécialisée dans le traitement de l’eau, qui rend des milliards de litres d’eau propres à la consommation pour les populations et les entreprises.

L’eau est une ressource vitale qui est à la base de la salubrité des écosystèmes, et qui constitue en définitive un moteur de la croissance économique. L'accès à l’eau potable et à des équipements sanitaires est un droit humain fondamental qui revêt une importance essentielle pour nourrir, prévenir les maladies et garantir la santé et la participation de chaque individu dans notre société. La fiabilité des accès à une eau purifiée est également indispensable pour le fonctionnement efficace des industries. Alors que la pandémie de COVID a porté à leur paroxysme les inquiétudes entourant la sécurité et les aspects sanitaires, l’hygiène des produits, des consommateurs et des employés dépend de systèmes de désinfection de l’eau.

Les enjeux d’aujourd'hui relatifs à l’eau

En 2020, un rapport des Nations unies1 révélait, de nombreuses preuves à l’appui, que des milliards d'individus dans le monde vivent toujours privés d’eau potable et d'équipements sanitaires. Selon ce rapport :

  • 2 milliards de personnes (soit 26 % de la population mondiale) manquaient alors de services fiables d’approvisionnement en eau potable ;
  • 3,6 milliards de personnes (46 % de la population mondiale) manquaient d’équipements sanitaires bien gérés ;
  • 3 milliards de personnes vivaient dans des pays soumis au stress hydrique.

Le changement climatique contribue également à aggraver les problèmes de disponibilité de l’eau, car les conditions météorologiques, moins prévisibles et plus extrêmes, ont une incidence sur la quantité et la répartition des précipitations. Par conséquent, le nombre de régions soumises au stress hydrique s’accroît, et les pénuries s’accentuent dans les pays déjà victimes de la rareté de l’eau. De plus, les impacts plus importants des inondations et des sécheresses menacent de détruire les points d’eau et de contaminer les sources.

Les pays développés sont par ailleurs confrontés à un autre éventail d’enjeux critiques. La pollution des sources d’eau douce par les usages industriels et agricoles met en péril la qualité et la sécurité de l’approvisionnement en eau, tandis que l’emploi de substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS), de sélénium, de microplastiques et d'autres nouveaux contaminants rend le traitement de l’eau de plus en plus complexe. La croissance démographique aggrave ces problèmes en augmentant la demande en activités industrielles, agricoles et de production d'énergie. Par conséquent, la gestion de l’eau est devenue un facteur clé dans l’approche des risques généraux relatifs à la santé, aux migrations, aux inégalités entre les pays, à l’instabilité politique et aux catastrophes naturelles.

L'importance de la gestion de l’eau, une cause mondialement reconnue

Nous considérons que des réseaux d’eau de qualité et également répartis dans le monde sont indispensables au développement environnemental et social. L’Eau propre et l’Assainissement correspondent par ailleurs à l’un des Objectifs de développement durable des Nations unies, qui reconnaît que l’eau joue un rôle essentiel dans tous les aspects de la société et qu’en l’absence d’une gestion maîtrisée, les eaux usées peuvent être à l’origine d’inefficiences et d’inégalités, et contaminer les réseaux avec des substances dangereuses.

Une approche circulaire de la gestion de l’eau

Les principes de l'économie circulaire offrent une alternative au modèle de production linéaire actuel, basé sur l’extraction des ressources, leur consommation puis leur destruction (« take-make-waste »). Concrètement, une économie circulaire cherche à concevoir des produits qui réduisent la pression sur les ressources naturelles et minimisent les déchets. Selon nous, l’extension de ce modèle aux problèmes actuels relatifs à l’eau pourrait faire en sorte qu’une approche circulaire réduise les pressions, grâce à une réutilisation plus efficace de l’eau et des technologies de recyclage performantes qui favoriseraient la création d'un réseau d’eau durable et résistant, au bénéfice de tous.

La gestion fiable, résiliente et durable de l’eau commence avec les sociétés de traitement des eaux. Evoqua Water Technologies met au point des solutions destinées aux sociétés industrielles de traitement de l’eau, aux régies municipales et aux prestataires de services liés aux eaux de plaisance, qui fournissent tous de l’eau en quantité. Ses produits et ses services couvrent l’ensemble du cycle de vie de l’eau, de l’extraction et de l’épuration jusqu’au traitement et à la réutilisation des déchets. Nous avons la conviction que des entreprises comme Evoqua peuvent guider un changement en améliorant l’efficacité, la réutilisation et le recyclage de l’eau, et en prolongeant son cycle de vie dans le cadre de ses usages dans les processus de fabrication manufacturière.

JHI_Positive_Impact_Evoqua_Case_Study_Datapoints_EN

Purifier plutôt que neutraliser

Les équipements modernes de traitement de l’eau potable et des eaux usées se confrontent à des problèmes nombreux et complexes, parfois contradictoires. Par exemple, il devient indispensable de traiter l’eau contre les micro-organismes qui résistent désormais au chlore, la méthode de désinfection traditionnelle. Parallèlement, de nouveaux contaminants continuent d’apparaître, à l’image des pesticides employés dans l’agriculture et l’usage des sols, ou des produits chimiques trouvés dans les produits pharmaceutiques. Les technologies d’Evoqua privilégient la purification (le retrait des impuretés de l’eau, plutôt que leur neutralisation par l’ajout d’agents chimiques), qui est une méthode efficace pour réduire l’utilisation de produits chimiques inutiles.

La technologie par UV est une technique de désinfection sans produits chimiques, utilisée pour retirer les contaminants organiques et inorganiques contenus dans l’eau potable. Non seulement cette technologie se révèle très efficace contre de nombreux micro-organismes, y compris des bactéries résistantes au chlore, des virus et d'autres pathogènes, mais en plus, elle ne nécessite aucun stockage, traitement ni transport de produits chimiques ou corrosifs. Aspect important, en garantissant la réutilisation possible de l’eau, la technologie par UV aide également les entreprises à atteindre leurs objectifs de développement durable. Les technologies de haute performance, comme le système à UV d’Evoqua, peuvent renforcer la résistance et la fiabilité des équipements de traitement de l’eau sans recourir à des produits chimiques agressifs, tout en maintenant une empreinte minimale2.

Conserver une eau propre à la consommation

Les substances per- et polyfluoroalkylées (PFAS) sont des produits chimiques créés par l’humain et utilisés dans la fabrication de nombreux outils du quotidien, comme les textiles, les cosmétiques, les peintures, les revêtements anti-adhésifs des ustensiles de cuisine, et même la mousse des extincteurs. L’élément important est que les PFAS sont solubles dans l’eau et se biodégradent difficilement. Compte tenu de leurs nombreuses applications dans la production, les PFAS se trouvent généralement dans les eaux situées à proximité des usines. Des recherches scientifiques récentes révèlent qu’une exposition à d'importants niveaux de PFAS pourrait être à l’origine de troubles pour la santé, même si les conséquences générales demeurent floues. En 2020, Evoqua a financé un programme d’identification et d’éradication des PFAS accumulées dans les nappes phréatiques. L’installation de deux systèmes de conteneurs équipés de moyens d’adsorption permet ainsi de traiter 86 millions de gallons d’eau par jour et d’approvisionner en eau propre et potable les 2,5 millions de consommateurs usagers du réseau d'un district de Californie du sud qui, sans ce dispositif, auraient été privés d’accès à une eau pure et propre.

Le recyclage des eaux usées pour produire de l’hydrogène

L’eau est un composant essentiel dans la production en masse d’hydrogène, lequel est utilisé dans de nombreux processus, y compris la fabrication d’engrais, le traitement des métaux ou le rôle de combustible. Compte tenu des grandes quantités d’eau nécessaires, de nombreux producteurs d’hydrogène cherchent à rendre leur consommation plus efficace afin de réduire les coûts pour leurs activités et pour les consommateurs. En 2015, Evoqua a développé une solution de recyclage de flux d’eaux usées dans les processus d’exploitation d'une usine d’hydrogène, permettant d'économiser 75 millions de gallons d’eau par an. En augmentant l’efficacité de certains processus dans des secteurs à forte consommation d’eau, les entreprises peuvent « refermer la boucle » et aider à réduire les pressions dans les régions soumises au stress hydrique.

Alors que l’urbanisation continue crée des contraintes supplémentaires pour l’approvisionnement en eau, l’innovation progresse elle-aussi très rapidement. Selon nous, le progrès technologique fera partie intégrante de la solution : c’est pourquoi les entreprises du secteur privé ont ici un rôle essentiel à jouer, en transformant les modes de traitement, de distribution et de consommation de l’eau.

Evoqua est un exemple parmi d'autres d’entreprises capables de faire preuve d'innovation pour résoudre des problèmes liés à la rareté de l’eau, à la pollution et aux conséquences du changement climatique sur les ressources hydriques. En se servant des eaux usées pour les purifier et les réutiliser, des sociétés comme Evoqua peuvent aider le monde à œuvrer en faveur d’une économie plus circulaire et durable.

 

1Nations unies, « Summary Progress 2021: SDG 6 indicators », juillet 2021

2« Evoqua Water Technologies, Reliability and resilience: Northumbrian Water case study », 2022

 

Toute référence à des valeurs spécifiques ne constitue pas et ne saurait être considérée comme une sollicitation d’émission, de vente, de souscription ou d’achat de ces valeurs et ne saurait être considérée comme un moyen de réaliser un profit.