Le changement climatique constitue le plus grand défi environnemental et social auquel le monde n’ait jamais été confronté.

Il est urgent d'adopter un modèle économique bas carbone afin de remédier aux dommages environnementaux causés par l’homme. Dans le cas contraire, la santé, les moyens de subsistance, la sécurité alimentaire, l’approvisionnement en eau, la sécurité des peuples et la croissance économique seront en péril. Le dernier rapport du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (GIEC), publié le 9 août 2021, met clairement en évidence l’état d’urgence climatique et appelle à fournir des efforts immédiats et globaux afin de réduire de manière drastique les gaz à effet de serre et de limiter le changement climatique.

Depuis le lancement de la stratégie Global Sustainable Equity en 1991, nous suivons des principes clairement définis concernant les types d’entreprises dans lesquelles nous investissons. L'une des singularités de la stratégie est son approche bas carbone. Nous pensons qu'il s'agit d'une démarche favorable à l’environnement, mais nous pensons également qu’il est judicieux d’éviter d’investir dans les entreprises fortement exposées aux risques climatiques et de chercher à exploiter les opportunités liées au climat.

L’empreinte carbone de la stratégie Global Sustainable Equity est nettement plus faible que celle de l’indice de référence

article-image_sustainable-investing-why-a-low-carbon-approach-matters_chart01_FR

Source : Janus Henderson Investors, mesure de l’impact climatique d’ISS, dernières données disponibles au 31 décembre 2020. Indice de référence : Indice MSCI World Total Return. tCO2e moyenne du portefeuille basé sur le fonds Global Sustainable Equity Fund (SICAV).

Afin de relever les défis climatiques mis en évidence dans le rapport du GIEC, nous pensons que le secteur privé devra jouer un rôle important dans le développement de stratégies qui contribueront à atteindre des objectifs de neutralité carbone pour l’économie. Les investisseurs joueront un rôle important dans cette transition.

Rapport annuel de développement durable 2020

Téléchargez le dernier Rapport annuel de développement durable de l’équipe Global Sustainable Equity pour découvrir comment les investisseurs peuvent favoriser le changement et pour comprendre l’impact de la stratégie.

Annual Sustainability Report 2020

Comment les investisseurs peuvent-ils favoriser le changement ?

L'équipe Global Sustainable Equity a fait partie des cofondateurs du projet Net Zero Carbon 101 (NZC10 ou Projet Zéro Carbone 10) , aux côtés d’autres sociétés de gestion d'actifs et de l’Université d’Oxford. Cette initiative fixe des objectifs ambitieux, mais réalisables, en matière de réduction des émissions de carbone des entreprises. Pour y parvenir efficacement, NCZ10 fournit aux gérants un cadre systématique pour aligner leurs politiques d’investissement avec les exigences relatives à la neutralité carbone, plutôt qu’à la seule réduction des émissions.

L’approche d’investissement bas carbone de l'équipe Global Sustainable Equity, qui est intégrée à notre processus d'investissement, a permis à la stratégie de contribuer aux impacts suivants :

  • 33 millions de tonnes de CO2 (équivalent dioxyde de carbone) d’émissions évitées, soit l’équivalent des émissions de 8 centrales au charbon ou de l’énergie annuelle consommée par 4 millions de foyers ou du retrait de 7 millions de voitures de la circulation.
  • 213 GWh d’énergie renouvelable produite, ce qui pourrait approvisionner 20 000 foyers en électricité aux États-Unis.2
article-image_sustainable-investing-why-a-low-carbon-approach-matters_chart02_FR

Nous sommes convaincus que seule une solution de gestion active peut offrir un portefeuille véritablement bas carbone et cibler spécifiquement les entreprises qui jouent un rôle positif dans la transition vers une économie bas carbone.

Notes de bas de page

1Le lancement officiel du programme est prévu pour 2021. Pour plus d’informations, veuillez consulter https://p1-im.co.uk/research-articles/net-zero-carbon-10-nzc10/

2La consommation annuelle moyenne d’un ménage américain est de 10 649 kWh, ce qui signifie que 213 GWh pourraient répondre aux besoins annuels en électricité de 20 000 foyers américains.