Titres technologiques : la solidité de la demande conforte les perspectives positives

10/04/2018

Télécharger

Les gérants de portefeuille actions technologiques internationales Alison Porter et Graeme Clark se sont récemment rendus sur la côte ouest des États-Unis, en voyages de recherche séparés, au cours desquels ils ont rencontré les sociétés du portefeuille et les sociétés pouvant faire l’objet de placements. Ils évoquent dans cet article les principaux points à retenir de leurs voyages.

En termes de perspectives macroéconomiques, l’ensemble ou presque des sociétés que nous avons rencontrées étaient extrêmement optimistes quant au contexte de demande dans la technologie. Les réformes fiscales aux États-Unis ont sans conteste permis aux clients basés outre-Atlantique de disposer de capitaux supplémentaires à investir dans leurs infrastructures informatiques, alors que la demande mondiale pour les technologies de l’information semble également positive.

La demande reste robuste dans les technologies de l’information

La demande semble être solide, tant dans le but de mettre à jour que d’améliorer les infrastructures existantes où les trop faibles dépenses passées conduisent à une dégradation des performances. Qui plus est, la demande s’articule également autour de la modernisation des infrastructures informatiques afin d’accroître la flexibilité, les sociétés se concentrant sur leur capacité à répondre aux transformations numériques dans leurs industries respectives. Ces facteurs sont extrêmement favorables à notre thème d’investissement de l’infrastructure de la prochaine génération, qui comprend un transfert à une « infrastructure en nuage » – des capacités de calcul et de stockage importantes à l’échelle industrielle offrant un accès à l’apprentissage automatique et une puissance de calcul bon marché et rapide.

Une adoption du « cloud » en hausse

Cette modernisation semble survenir sur site, sur le cloud public (prestataire tiers) ou sur un mix des deux. Tout donne à penser que les clients cherchent à moderniser leurs infrastructures de la façon la plus efficace possible, ce qui signifie bien souvent que cela s’effectue tout d’abord sur site, avec l’objectif de passer ensuite à une infrastructure de cloud hybride et à terme de cloud public. Il est impératif pour les sociétés de moderniser leurs infrastructures informatiques pour leur permettre d’innover, de réagir et de lancer de nouveaux produits et services de façon opportune afin de répondre à l’évolution des besoins des consommateurs et des sociétés modernes. Les dépenses des clients existants et des nouveaux clients, par l’intermédiaire des grandes plateformes de cloud à usage public Microsoft Azure et Amazon Web Services (AWS), semblent solides et suscitent des dépenses en capital continues élevées visant l’ajout de capacités et l’expansion géographique de ces « hyperscalers ».

Le graphique en S ci-après démontre que l’adoption de la technologie a tendance à démarrer de façon progressive, puis à s’accélérer avant de finalement s’aplatir.Aux États-Unis, l’adoption du cloud approche un point d’inflexion : en règle générale, lorsqu’elle approche une pénétration de 20%, l’adoption s’accélère. La logique veut que lorsqu’un individu sur cinq est un adoptant, nous assistions généralement à un effet de réseau de pairs.

Cloud aux États-Unis : proche du niveau clé de pénétration de 20%


Source : recherche Morgan Stanley, 2017. E = estimations. Les estimations peuvent varier et ne sont pas garanties.

Les grandes plateformes de logiciels continuent de gagner du terrain

Il est évident, lorsque l’on se concentre sur les sociétés de logiciels que nous avons visitées, que la prochaine génération de plateformes de logiciels l’emporte. Celles-ci comprennent les fournisseurs de cloud à usage public tels qu’AWS ou Microsoft Azure ou les plateformes d’application telles que ServiceNow, Salesforce ou Adobe. Toutes ces sociétés continuent de gagner des parts de marché et investissent afin d’accroître leur gamme de produits et d’asseoir leur position en tant que plateformes clés.

Les réunions avec plusieurs fournisseurs de logiciels plus petits et perturbateurs nous ont rappelé que la mise à l’échelle des sociétés de logiciels de taille moyenne continue d’être un véritable défi. La tâche qui consiste à prendre une société à produit unique et à développer une suite de produits autour du premier, tout en augmentant les revenus pour atteindre plus d’un milliard de dollars US ne doit pas être sous-estimée ; ceci reste le défi principal pour plusieurs vendeurs prometteurs. Atteindre le statut de plateforme constitue le « Saint Graal », mais seules quelques sociétés disposant d’importantes barrières à l’entrée y parviennent.

Apple, plus que l’iPhone

Notre réunion avec le Directeur financier d’Apple a confirmé le point de vue de l’équipe selon lequel la société est en train de passer à une plateforme plus globale, et non plus axée sur un produit unique tel que l’iPhone.Le cycle de remplacement pour les nouveaux iPhone semble s’allonger, mais Apple continue d’investir dans Apple Pay, le contenu médiatique, Apple Music et l’App Store afin de mieux monétiser la base de 1,3 milliard de comptes sur la plateforme iOS d’Apple. En avril, un projet visant à optimiser sa structure de capital et ses liquidités nettes de 163 milliards de dollars US devrait être révélé aux investisseurs.

L’IA, un facteur clé de la prise de parts technologiques

Un autre thème commun était les opportunités accrues dans l’intelligence artificielle (IA) et l’apprentissage automatique. Ces thèmes n’en sont qu’à leurs balbutiements, mais la plupart des sociétés sont capables de présenter des offres préliminaires sur ce segment et d’en démontrer les avantages pour les clients. Nous avons pleinement conscience que nous nous trouvons face à un cycle de hype avec cette prochaine vague de développement technologique, mais nous sommes convaincus que l’IA est un catalyseur clé pour que la technologie prenne des parts de marchés à une vaste gamme d’industries à l’avenir.

Conclusion

La réforme de l’imposition des sociétés américaines et le rapatriement des bénéfices générés à l’étranger présentent des opportunités pour les sociétés de la technologie, mais ceci pourrait également avoir un effet positif sur d’autres secteurs et pourrait avoir une incidence à court terme sur la croissance relative des bénéfices des sociétés technologiques par rapport à ces secteurs.

Dans l’ensemble, ces voyages ont renforcé nos perspectives positives pour la technologie. Nous continuons, en attendant, de mettre l’accent sur les valorisations et de « surfer sur un cycle de hype » pour identifier et comprendre où se situent les nouvelles technologies sur la phase du hype et éviter ces secteurs, deux éléments clés de notre processus d’investissement.


Les titres mentionnés ci-dessus sont uniquement à des fins d’illustration et ne préjugent pas des performances historiques ou futures de la stratégie ou des chances de succès d’une stratégie particulière. Janus Henderson Investors, ses conseillers affiliés ou ses employés peuvent détenir des positions sur les titres mentionnés aux présentes. Toute référence faite à des secteurs ou à ses titres ne constitue pas ou ne fait pas partie d’une offre ou d’une invitation à émettre, vendre, souscrire, ou acheter ce secteur ou ces titres.


Les opinions exprimées ici sont celles de l'auteur au moment de la publication du présent document et peuvent différer de celles d'autres collaborateurs/équipes de Janus Henderson Investors. Les références à des titres, fonds, secteurs et indices au sein du présent document ne sauraient être interprétées comme une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les données de performance tiennent compte du revenu, des gains et des pertes en capital mais n'incluent pas les frais récurrents ou les autres dépenses du fonds.

La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

Les informations contenues dans cet article ne constituent pas une recommandation d'investissement.

A des fins promotionnelles.


Informations importantes

Veuillez consulter, ci-dessous, les informations importantes relatives aux fonds visés dans cet article.

Janus Henderson Horizon Global Technology Fund

Ce document est uniquement à l’usage des professionnels et n’est pas destiné au grand public.

Le Janus Henderson Horizon Fund (le « Fonds ») est une SICAV de droit luxembourgeois immatriculée le 30 mai 1985, gérée par Henderson Management S.A. Tout investissement devra être effectué uniquement sur la base des informations contenues dans le prospectus du Fonds (y compris les informations contenues dans les documents annexes correspondants), qui contient les restrictions d’investissement. Ce document ne constitue qu’un résumé et nous recommandons aux investisseurs potentiels de lire le prospectus du Fonds et le document d’informations clé pour l’investisseur avant d’effectuer tout investissement. Une copie du prospectus du Fonds et du document d’informations clé pour l’investisseur peut être obtenue auprès de Henderson Global Investors Limited en sa qualité de Gestionnaire d’Investissement et de Distributeur.

Publié par Janus Henderson Investors. Janus Henderson Investors est le nom sous lequel les produits et services d'investissement sont fournis par Janus Capital International Limited (numéro d'enregistrement 3594615), Henderson Global Investors Limited (numéro d'enregistrement 906355), Henderson Investment Funds Limited (numéro d'enregistrement 2678531), AlphaGen Capital Limited (numéro d'enregistrement 962757), Henderson Equity Partners Limited (numéro d'enregistrement 2606646), (sociétés enregistrées en Angleterre et au Pays de Galles, chacune réglementée par la Financial Conduct Authority et dont le siège social est sis au 201 Bishopsgate, Londres EC2M 3AE) et Henderson Management S.A. (numéro d'enregistrement B22848 sis au 2 Rue de Bitbourg, L-1273, Luxembourg et réglementée par la Commission de Surveillance du Secteur Financier).

Il est possible que cet appel soit enregistré pour notre protection mutuelle, pour des raisons réglémentaires ou afin d’améliorer notre qualité de service.

Nous vous rappelons que les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Les données de performance ne tiennent pas compte des commissions et des frais engagés lors de l’achat et de la cession de parts. La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine. Les hypothèses retenues en matière fiscale peuvent être modifiées si la législation change, et le montant de l’exonération fiscale (le cas échéant) dépendra de chaque cas individuel. Pour tout investissement effectué par le biais d’un intermédiaire, nous vous recommandons de contacter ce-dernier directement, les frais, performances et les termes et conditions dépendant de chaque cas individuel.

Aucune des informations contenues dans ce document ne constitue ni ne doit être interprétée comme une recommandation. Le présent document ne constitue pas une recommandation quant à la vente ou l’achat d’un placement quelconque. Il ne constitue pas un contrat quant à la vente ou l’achat d’un placement quelconque.

Le Fonds est un organisme de placements collectifs autorisé à des fins promotionnelles au Royaume-Uni. Nous attirons l’attention des investisseurs potentiels au Royaume-Uni sur le fait que toutes, ou la plupart, des protections offertes par la réglementation au Royaume-Uni ne s’appliquent pas à un investissement réalisé dans le Fonds et que ledit investissement ne donnera lieu à aucune compensation au titre du Système d’Indemnisation pour les Services Financiers du Royaume-Uni (United Kingdom Financial Services Compensation Scheme).

Le prospectus du Fonds et le document d’informations clé pour l’investisseur sont disponibles en anglais, français, allemand et italien. Les statuts, les rapports annuels et semi-annuels sont disponibles en anglais. Le document d'informations clé pour l'investisseur est également disponible en espagnol. Une copie de ces documents peut être obtenue gratuitement sur demande auprès des bureaux locaux de Janus Henderson Investors: 201 Bishopsgate, Londres, EC2M 3AE pour les investisseurs anglais, suédois et scandinaves; Via Dante 14, 20121 Milan, Italie pour les investisseurs italiens et Roemer Visscherstraat 43-45, 1054 EW Amsterdam, Pays-Bas pour les investisseurs hollandais; et l’Agent Payeur autrichien du Fonds, Raiffeisen Bank International AG, Am Stadtpark 9, A-1030 Vienne; l’Agent Payeur français du Fonds, BNP Paribas Securities Services, 3, rue d’Antin, 75002 Paris; l’Agent d’Information allemand du Fonds, Marcard, Stein & Co, Ballindamm 36, 20095 Hambourg; le Prestataire de services financiers belge du Fonds, CACEIS Belgium S.A., Avenue du Port 86 C b320, B-1000 Bruxelles; le Représentant espagnol du Fonds, Allfunds Bank S.A. Estafeta, 6 Complejo Plaza de la Fuente, La Moraleja, Alcobendas 28109 Madrid; le Représentant de Singapour du Fonds, Janus Henderson Investors (Singapore) Limited, 138 Market Street, #34-03 / 04 CapitaGreen Singapore 048946; ou le Représentant suisse du Fonds, BNP Paribas Securities Services, Paris, succursale de Zurich, Selnaustrasse 16, 8002 Zurich qui est également l’Agent Payeur suisse. RBC Investor Services Trust Hong Kong Limited, une filiale du partenariat de la société de portefeuille du Royaume-Uni RBC Investor Services Limited, 51/F Central Plaza, 18 Harbour Road, Wanchai, Hong Kong, Tel: +852 2978 5656 est le Représentant du Fonds à Hong Kong.

Risques spécifiques

  • Les actions peuvent perdre rapidement de la valeur et impliquent généralement des niveaux de risques plus élevés que les obligations ou les instruments du marché monétaire. La valeur de votre placement peut par conséquent chuter.
  • Ce fonds est uniquement destiné à être utilisé comme l'un des composants d'un portefeuille diversifié. Les investisseurs doivent évaluer avec soin la portion de leur portefeuille qu'ils souhaitent investir sur ce fonds.
  • Le Fonds peut perdre de l’argent si une contrepartie avec laquelle il négocie devient incapable ou refuse d’honorer ses obligations envers lui.
  • Votre investissement, ainsi que tout bénéfice en découlant, peut prendre ou perdre de la valeur en raison des fluctuations auxquelles les taux de change sont soumis.
  • Si le Fonds ou une catégorie d’actions donnée du Fonds cherche à réduire les risques (comme les fluctuations de change), les mesures prises à cet effet peuvent être inefficaces, inapplicables ou néfastes.
  • ​La valeur du Fonds peut baisser s’il est soumis à une exposition concentrée à un secteur fortement affecté par un événement négatif.
  • Tous les titres peuvent devenir difficiles à valoriser ou à céder au prix ou au moment désiré, ce qui augmente le risque de pertes.

Notation du risque

Partager

Un message important