What would lower drug costs in the US mean for healthcare?

01/05/2018

Télécharger

​The cost of drugs in the US has been a hotly debated topic since the 2016 presidential campaign. In this article, the Global Life Sciences Team discuss how the debate on drug pricing has impacted the healthcare sector.

 

Ever since Hilary Clinton tweeted about rising drug costs during the 2016 US presidential campaign, concerns about drug-pricing reform have cast a shadow over healthcare stocks. President Trump’s election did little to allay those fears. Entering office, he accused the pharmaceutical industry of “getting away with murder”, and fired off tweets, one of which declared drug pricing would “come way down”. Each time, healthcare stocks sold off.

In recent weeks, investors have had more insight to how the Trump administration might actually address drug pricing. In the recent Bipartisan Budget Act (BBA) and the White House’s budget proposal for fiscal year 2019, legislators focused on reforms that would lower out-of-pocket drug costs for beneficiaries of Medicare, the national health insurance programme administered in the US for people over the age of 65 and younger people with a ‘disability’ status. Those reforms include increasing manufacturer discounts in the coverage gap, or “doughnut hole”, in Medicare Part D plans and sharing drug rebates with patients. In a speech in early March 2018, Dr Scott Gottlieb, M.D., commissioner of the Food and Drug Administration (FDA), discussed the agency’s efforts to improve market access to generics and biosimilars (generic versions of complex biologics).

Fixing the market, not drug prices

What’s not on the table? Negotiating drug prices directly with drug manufacturers. Instead, the US government wants to help create incentives to bolster market competition – incentives that regulators argue currently are lacking or being hindered.

In his speech, Dr Gottlieb criticised consolidation within the pharmacy, distribution and pharmacy benefit manager (PBM) industries. Facing little competition, he argued those powerful players are able to negotiate lucrative rebates on branded drugs, which are then given prime placement on plan formularies. Lower-cost generics and biosimilars also have rebates but the discounts tend to be smaller, making the drugs less appealing. What’s more, these companies, along with insurers, tend to pocket the rebates rather than pass the savings onto patients. Dr Gottlieb said, “these Kabuki drug-pricing constructs…obscure profit-taking across the supply chain…and actively discourage competition”.

With more attention being paid to these “constructs”, some companies are taking action. Starting next year, UnitedHealthcare and Aetna, two major insurers, will begin sharing drug rebates with consumers in fully insured commercial group plans. Amazon.com has secured wholesale pharmacy licenses in 12 states, suggesting that the e-commerce giant might one day begin distributing pharmaceutical drugs. In January, Amazon also announced a partnership with Berkshire Hathaway and JPMorgan Chase to form an independent healthcare company to try to lower costs for their employees. Mergers and acquisitions have increased, as insurers combine with PBMs to lower expenses. Last year, CVS Health, a large retail pharmacy and PBM, said it would buy Aetna, a major insurer, and in March, Cigna, a managed care firm, said it would purchase the PBM Express Scripts.

Impact to investors

What does this all mean for investors? For the moment, we think it could alleviate the number of tweets we get from Trump, potentially reducing some volatility for the sector. Both Congress and the White House are targeting Medicare, which makes up only one-fifth of all healthcare costs in the US. But those efforts could be sufficient for Trump to claim “victory” over drug prices, at least in the near term.

 

Glossary

Medicare part D plan = a subsection of the medicare programme whereby the cost of prescription medication of beneficiaries is subsidised by the US Federal Government.

Formulary = a list of all the prescription drugs that are covered by an insurance plan. The list of drugs placed on the formulary is decided by drug plan and healthcare professionals.

 

These are the views of the Global Life Sciences Team at the time of publication and may differ from the views of other individuals/teams at Janus Henderson Investors. Any sectors, indices and securities mentioned within this article do not constitute or form part of any offer or solicitation to buy or sell them.

Les opinions exprimées ici sont celles de l'auteur au moment de la publication du présent document et peuvent différer de celles d'autres collaborateurs/équipes de Janus Henderson Investors. Les références à des titres, fonds, secteurs et indices au sein du présent document ne sauraient être interprétées comme une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les données de performance tiennent compte du revenu, des gains et des pertes en capital mais n'incluent pas les frais récurrents ou les autres dépenses du fonds.

La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

Les informations contenues dans cet article ne constituent pas une recommandation d'investissement.

A des fins promotionnelles.


Informations importantes

Veuillez consulter, ci-dessous, les informations importantes relatives aux fonds visés dans cet article.

Janus Henderson Global Life Sciences Fund

Destiné à l'usage unique des investisseurs institutionnels/avertis/autorisés et des distributeurs qualifiés.

Toutes les informations contenues dans le présent document sont fournies à titre d'information ou d'utilisation générale exclusivement et ne sont pas spécifiques aux besoins d'un client individuel. Les informations contenues dans le présent document sont présentées à titre de référence et ne sauraient être interprétées comme une offre, une invitation, recommandation ou un conseil en investissement ni servir de base à une prise (ou non) de décision.

Janus Henderson Capital Funds Plc est un OPCVM de droit irlandais appliquant le principe de séparation des engagements entre les compartiments. Il est porté à l’attention des investisseurs que tout investissement ne doit être effectué que sur la base du dernier Prospectus, qui contient des informations sur les commissions, frais et risques, lequel est disponible auprès de tous les distributeurs et agents payeurs et doit être lu attentivement. Un investissement dans le fonds ne convient pas à tous les investisseurs et n’est pas ouvert à tous les investisseurs dans toutes les juridictions, notamment aux ressortissants américains.Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs​​.​   Le taux de rendement peut varier et la valeur liquidative d’un investissement fluctuera en fonction de l’évolution des marchés et des taux de change.En cas de rachat, la valeur des actions peut être aussi bien supérieure qu’inférieure à leur prix initial.

Janus Henderson Group plc et ses filiales ne sauraient être tenus pour responsables de toute distribution illégale de tout ou partie du présent document à des tiers ou des informations reconstituées à partir du présent document et ne garantissent en aucun cas que les informations fournies sont exactes, complètes, ou à jour, et n'émettent aucune garantie quant aux résultats obtenus par suite de son utilisation. Comme pour tout investissement, il existe certains risques intrinsèques qu'il appartient à chaque individu de traiter.

La distribution du présent document ou des informations qu'il contient peut être limitée par la loi et ledit document ne saurait par conséquent être utilisé dans toute juridiction ou sous toute circonstance où son utilisation serait illégale.

Émis en Europe par Janus Capital International Limited (“JCIL”), autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni. Janus Capital International Limited (“JCIL”) est une entité enregistrée et opérant conformément à la législation du Royaume-Uni et Janus Capital Funds plc. est enregistrée conformément à la légalisation irlandaise.

​​Le prospectus (édition pour la Suisse), les statuts, le rapport annuel et semestriel, en allemand, peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse: First Independent Fund Services Ltd (“FIFS”), Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich, Suisse, tél: : +41 44 206 16 40, télécopie : +41 44 206 16 41, site Internet : ​​​http://www.fifs.ch​​​.​ L'agent payeur suisse est:  Banque Cantonale de Genève, 17, quai de l’Ile, CH-1204 Genève. ​Le dernier cours boursier est disponible sur ​​​www.fundinfo.com​​​.​ Pour les investisseurs qualifiés, institutionnels et clients intermédiés uniquement. En dehors de la Suisse, ce document est réservé à l’usage professionnel. La distribution ultérieure est interdite.

Cette présentation est strictement privée et confidentielle et ne peut en aucun cas être reproduite ou utilisée pour toute fin autre que l'évaluation d'un investissement éventuel dans les produits de Janus Capital International Limited ou l'obtention de ses services par le destinataire de cette présentation ou transmis à toute personne ou entité autre que le destinataire de cette présentation.

Il est possible que cet appel soit enregistré pour notre protection mutuelle, pour des raisons réglémentaires ou afin d’améliorer notre qualité de service.

Janus Capital Management LLC agit en tant que conseiller en investissement. Janus, Intech et Perkins sont des marques déposées de Janus International Holding LLC. © Janus International Holding LLC. ​Pour plus d'informations ou pour trouver les coordonnées du représentant de Janus dans votre pays, veuillez consulter le site ​​​www.janushenderson.com​​​.​

Risques spécifiques

  • Ce fonds est uniquement destiné à être utilisé comme l'un des composants d'un portefeuille diversifié. Les investisseurs doivent évaluer avec soin la portion de leur portefeuille qu'ils souhaitent investir sur ce fonds.
  • ​Si un Fonds est fortement exposé à un pays ou une région donné il comporte un niveau de risque plus élevé qu’un Fonds plus largement diversifié.
  • ​Le Fonds peut utiliser des produits dérivés afin de réduire les risques ou de gérer le portefeuille de façon plus efficiente. Cette méthode peut toutefois introduire d’autres risques, en particulier le risque qu’une contrepartie participant à une opération sur des produits dérivés ne respecte pas ses obligations contractuelles.
  • Les actions peuvent rapidement perdre de la valeur, et comportent traditionnellement des risques plus élevés que les obligations ou les instruments du marché monétaire. La valeur de votre investissement pourrait par conséquent chuter.
  • Si le Fonds détient des actifs dans des devises autres que la devise de base du Fonds ou si vous investissez sur une catégorie d’actif ayant une devise différente à celle du Fonds (à moins que celle-ci ne soit « couverte »), la valeur de votre investissement pourrait être affectée par la fluctuation des taux de change.
  • Le Fonds met l’accent sur des industries ou des thèmes d’investissement particuliers et pourrait être fortement impacté par des facteurs tels que l’évolution de la réglementation gouvernementale, l’intensification de la concurrence des prix, les progrès technologiques et d’autres événements défavorables.
  • ​Les actions de petites et de moyennes sociétés peuvent être plus volatiles que les actions de sociétés plus importantes et il peut, parfois, être difficile de valoriser ou de céder ces actions à un moment et au cours souhaité, augmentant le risque de pertes.

Notation du risque

Partager

Un message important