Navigating the drug pricing debate

03/08/2018

Télécharger

​When the Trump administration introduced a ‘blueprint’ to lower drug prices in May, the pharmaceutical industry breathed a sigh of relief. Andy Acker and Ethan Lovell, Portfolio Managers of the Global Life Sciences strategy, discuss.

 

When the Trump administration introduced a ‘blueprint’ to lower drug prices in May, the pharmaceutical industry breathed a sigh of relief. The proposal excluded recommendations such as allowing the government to negotiate drug prices directly with manufacturers or importing lower-cost prescription drugs from abroad, each of which could have caused significant disruption.

But the reprieve did not last long. In late June, Amazon.com announced it was buying PillPack, a mail-order pharmacy licenced to ship prescriptions in 49 states. Less than two weeks later, Pfizer raised prices on dozens of drugs – only to backtrack and postpone the hikes after President Trump criticised the move in a sharply worded tweet. Since then, other companies have also delayed price increases or even lowered prices.

In short, scrutiny over drug pricing continues, with the potential to intensify as we approach the US midterm elections. However, we think any potential reforms could take years to implement, and the impact for most companies should be moderate. Meanwhile, innovation within the sector remains high, leading to transformational therapies. With that in mind, we believe investors should be mindful of these key trends going forward.

Improving multiples

Given the uncertainty around drug pricing, biotechnology and pharmaceutical stocks have lagged the MSCI World Health Care Index, falling 1.0% and 2.2% respectively during the first half of 2018, while the benchmark gained 1.9%. However, we believe the underperformance has helped make valuations within these categories more attractive, especially in light of continued innovation.

Indeed, in April, late-stage clinical trial data showed that one lead immuno-oncology drug, in combination with chemotherapy, cut the risk of death for patients with advanced non-small cell lung cancer by 51%. We feel this represents a revolutionary advance for the leading cause of cancer death in the world. It also demonstrates both the clinical and commercial potential of these drugs, which harness the body’s immune system to attack and kill cancer cells. Immuno-oncology agents reached US$10 billion in sales in 2017, and we expect the number could exceed US$15 billion this year, with the potential to go much higher in the future.

A focus on value

The market could start to appreciate this innovation as the focus on value within the healthcare system intensifies. Last month, the US Food and Drug Administration (FDA) released guidance about how manufacturers can appropriately communicate a drug’s efficacy when negotiating so-called value-based contracts with payers. These contracts aim to tie reimbursement decisions to the overall treatments, an approach that is gaining ground in the US and select other countries. As Scott Gottleib, FDA commissioner, said in an adjoining statement: “Prices should be able to adjust to reflect the value in how medicines are prescribed and the outcomes they deliver, to control rising spending and reduce the burden of drug costs for consumers.” Companies whose therapies improve upon the current standard of care may have wider latitude to price attractively and secure reimbursement. For others, the stakes are rising.

Supply chain pressures

Members of the drug supply chain – distributors, pharmacy benefit managers and pharmacies – may also start to feel pricing pressure. Rebates and discounts paid by drug makers to the supply chain are often pointed to as one reason for rising drug prices. The discounts are calculated as a percentage of a drug’s list price, so the higher the price, the fatter the payout.

Trump’s blueprint proposes changing the incentive structure for rebates, including passing on some of the financial benefit directly to consumers. If regulators fail to make an impact, Amazon could eventually achieve a similar goal with its entry into drug distribution. As Amazon’s CEO, Jeff Bezos, famously quipped, “Your margin is my opportunity”. Either way, we expect that the supply chain could get squeezed. The market seems to agree: for the first half of the year healthcare distributors, as a sub-sector, declined by almost 10%.

The recent divergence in performance between innovators and the drug supply chain could continue in healthcare, underscoring why we think it is critical for investors to focus on fundamentals and understand the nuances when approaching the sector.

 

These are the views of the individuals at the time of writing and may differ from the views of other individuals/teams at Janus Henderson Investors. Any sectors, indices and securities mentioned within this article do not constitute or form any part of any offer or solicitation to buy or sell them.

Les opinions exprimées ici sont celles de l'auteur au moment de la publication du présent document et peuvent différer de celles d'autres collaborateurs/équipes de Janus Henderson Investors. Les références à des titres, fonds, secteurs et indices au sein du présent document ne sauraient être interprétées comme une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les données de performance tiennent compte du revenu, des gains et des pertes en capital mais n'incluent pas les frais récurrents ou les autres dépenses du fonds.

La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

Les informations contenues dans cet article ne constituent pas une recommandation d'investissement.

A des fins promotionnelles.


Informations importantes

Veuillez consulter, ci-dessous, les informations importantes relatives aux fonds visés dans cet article.

Janus Henderson Global Life Sciences Fund

Destiné à l'usage unique des investisseurs institutionnels/avertis/autorisés et des distributeurs qualifiés.

Toutes les informations contenues dans le présent document sont fournies à titre d'information ou d'utilisation générale exclusivement et ne sont pas spécifiques aux besoins d'un client individuel. Les informations contenues dans le présent document sont présentées à titre de référence et ne sauraient être interprétées comme une offre, une invitation, recommandation ou un conseil en investissement ni servir de base à une prise (ou non) de décision.

Janus Henderson Capital Funds Plc est un OPCVM de droit irlandais appliquant le principe de séparation des engagements entre les compartiments. Il est porté à l’attention des investisseurs que tout investissement ne doit être effectué que sur la base du dernier Prospectus, qui contient des informations sur les commissions, frais et risques, lequel est disponible auprès de tous les distributeurs et agents payeurs et doit être lu attentivement. Un investissement dans le fonds ne convient pas à tous les investisseurs et n’est pas ouvert à tous les investisseurs dans toutes les juridictions, notamment aux ressortissants américains.Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs​​.​   Le taux de rendement peut varier et la valeur liquidative d’un investissement fluctuera en fonction de l’évolution des marchés et des taux de change.En cas de rachat, la valeur des actions peut être aussi bien supérieure qu’inférieure à leur prix initial.

Janus Henderson Group plc et ses filiales ne sauraient être tenus pour responsables de toute distribution illégale de tout ou partie du présent document à des tiers ou des informations reconstituées à partir du présent document et ne garantissent en aucun cas que les informations fournies sont exactes, complètes, ou à jour, et n'émettent aucune garantie quant aux résultats obtenus par suite de son utilisation. Comme pour tout investissement, il existe certains risques intrinsèques qu'il appartient à chaque individu de traiter.

La distribution du présent document ou des informations qu'il contient peut être limitée par la loi et ledit document ne saurait par conséquent être utilisé dans toute juridiction ou sous toute circonstance où son utilisation serait illégale.

Émis en Europe par Janus Capital International Limited (“JCIL”), autorisée et réglementée par la Financial Conduct Authority du Royaume-Uni. Janus Capital International Limited (“JCIL”) est une entité enregistrée et opérant conformément à la législation du Royaume-Uni et Janus Capital Funds plc. est enregistrée conformément à la légalisation irlandaise.

​​Le prospectus (édition pour la Suisse), les statuts, le rapport annuel et semestriel, en allemand, peuvent être obtenus gratuitement auprès du représentant en Suisse: First Independent Fund Services Ltd (“FIFS”), Klausstrasse 33, CH-8008 Zurich, Suisse, tél: : +41 44 206 16 40, télécopie : +41 44 206 16 41, site Internet : ​​​http://www.fifs.ch​​​.​ L'agent payeur suisse est:  Banque Cantonale de Genève, 17, quai de l’Ile, CH-1204 Genève. ​Le dernier cours boursier est disponible sur ​​​www.fundinfo.com​​​.​ Pour les investisseurs qualifiés, institutionnels et clients intermédiés uniquement. En dehors de la Suisse, ce document est réservé à l’usage professionnel. La distribution ultérieure est interdite.

Cette présentation est strictement privée et confidentielle et ne peut en aucun cas être reproduite ou utilisée pour toute fin autre que l'évaluation d'un investissement éventuel dans les produits de Janus Capital International Limited ou l'obtention de ses services par le destinataire de cette présentation ou transmis à toute personne ou entité autre que le destinataire de cette présentation.

Il est possible que cet appel soit enregistré pour notre protection mutuelle, pour des raisons réglémentaires ou afin d’améliorer notre qualité de service.

Janus Capital Management LLC agit en tant que conseiller en investissement. Janus, Intech et Perkins sont des marques déposées de Janus International Holding LLC. © Janus International Holding LLC. ​Pour plus d'informations ou pour trouver les coordonnées du représentant de Janus dans votre pays, veuillez consulter le site ​​​www.janushenderson.com​​​.​

Risques spécifiques

  • Ce fonds est uniquement destiné à être utilisé comme l'un des composants d'un portefeuille diversifié. Les investisseurs doivent évaluer avec soin la portion de leur portefeuille qu'ils souhaitent investir sur ce fonds.
  • ​Si un Fonds est fortement exposé à un pays ou une région donné il comporte un niveau de risque plus élevé qu’un Fonds plus largement diversifié.
  • ​Le Fonds peut utiliser des produits dérivés afin de réduire les risques ou de gérer le portefeuille de façon plus efficiente. Cette méthode peut toutefois introduire d’autres risques, en particulier le risque qu’une contrepartie participant à une opération sur des produits dérivés ne respecte pas ses obligations contractuelles.
  • Les actions peuvent rapidement perdre de la valeur, et comportent traditionnellement des risques plus élevés que les obligations ou les instruments du marché monétaire. La valeur de votre investissement pourrait par conséquent chuter.
  • Si le Fonds détient des actifs dans des devises autres que la devise de base du Fonds ou si vous investissez sur une catégorie d’actif ayant une devise différente à celle du Fonds (à moins que celle-ci ne soit « couverte »), la valeur de votre investissement pourrait être affectée par la fluctuation des taux de change.
  • Le Fonds met l’accent sur des industries ou des thèmes d’investissement particuliers et pourrait être fortement impacté par des facteurs tels que l’évolution de la réglementation gouvernementale, l’intensification de la concurrence des prix, les progrès technologiques et d’autres événements défavorables.
  • ​Les actions de petites et de moyennes sociétés peuvent être plus volatiles que les actions de sociétés plus importantes et il peut, parfois, être difficile de valoriser ou de céder ces actions à un moment et au cours souhaité, augmentant le risque de pertes.

Notation du risque

Partager

Investir dans la puissance des perturbations

Le rythme des changements est plus soutenu que jamais. Les perturbations se font sentir dans tous les secteurs et toutes les régions et constituent un facteur de différenciation de la performance à long terme des portefeuilles des investisseurs. Les secteurs « perturbés » offrent des opportunités passionnantes mais sont également source de risques majeurs.



Fonds apparentés

Classifications

Un message important