GLOSSAIRE

Nous faisons en sorte que nos documents marketing soient clairs, mais l'utilisation de certaines termes du jargon financier est inévitable. Le présent glossaire explique certains des termes financiers les plus communément utilisés. Les mots en italique au sein des définitions indiquent qu’ils sont expliqués ailleurs dans le glossaire.

A

B

C

D

E

F

G

H

I

J

K

L

M

N

O

P

Q

R

S

T

U

V

W

X

Y

Z


A

Actifs alternatifs illiquides

Titres qui ne peuvent pas être achetés ou cédés facilement sur le marché. Par exemple, les titres affichant une capitalisation boursière élevée sont traditionnellement liquides car il existe, bien souvent, un nombre important d'acheteurs et de vendeurs prêts à les acheter/vendre sur le marché.

Actifs illiquides

Titres qui ne peuvent pas être achetés ou cédés facilement sur le marché. Par exemple, les titres affichant une capitalisation boursière élevée sont traditionnellement liquides car il existe, bien souvent, un nombre important d'acheteurs et de vendeurs prêts à les acheter/vendre sur le marché.

Actifs liquides

Titres qui peuvent être facilement achetés ou cédés sur le marché.

Actifs risqués

Titres financiers dont le cours peut fluctuer de façon importante (et qui comportent donc un degré de risque plus élevé).Exemples : actions, matières premières, immobilier et obligations.

Actions

Un titre représentant la détention, généralement coté sur une bourse. Les « actions » en tant que classe d’actifs signifient des investissements en actions, par opposition, par exemple, à des obligations. Avoir des « actions » dans une société signifie détenir une participation dans cette société et donc une partie de son actionnariat.

Actions

Voir action. Communément appelées « titres » également.

Actions A chinoises

Actions cotées sur la Bourse de Shenzhen et de Shanghai.

Allocation d'actifs

L’allocation d’un portefeuille en fonction de la classe d’actifs, du secteur, de la région géographique ou du type de titres.

Alpha

L’alpha est la différence entre le rendement d’un portefeuille et le rendement de son indice de référence après ajustement du niveau de risque encouru. Un alpha positif indique qu’un portefeuille a généré un rendement supérieur au vu du risque encouru.

Analyse fondamentale

L'analyse des informations qui contribuent à la valorisation d'un titre, telles que les bénéfices d'une société ou l'évaluation de son équipe de direction ainsi que des facteurs économiques plus généraux. Elle s'oppose à l'analyse technique, axée sur des particularités des marchés financiers, tels que la détection de tendances saisonnières.

Analyse technique

L’analyse de facteurs ésotériques tels que la liquidité du marché et le comportement des investisseurs, et la façon dont ils influencent le cours des titres. Ceci contraste avec l’analyse fondamentale, qui étudie des facteurs tels que la santé d'une société et la qualité des équipes de direction.

Apprentissage profond

Consiste à injecter de gros volumes de données dans un système informatique, lequel pourra les utiliser pour prendre des décisions concernant d'autres données. Ces données sont injectées par le biais de réseaux neuronaux, à savoir des constructions logiques qui posent une série de questions binaires vrai/faux ou extraient une valeur numérique de toutes les données qui transitent par eux puis procèdent à un classement en fonction des réponses reçues.

Assouplissement quantitatif

Une politique monétaire non conventionnelle utilisée par les banques centrales pour stimuler l’économie en augmentant le montant d’argent total au sein du système bancaire.


B

Barrières à l’entrée

Facteurs affectant la facilité d’entrée sur une industrie ou un secteur commercial tels que des coûts de démarrage élevés, des brevets, la fidélité aux marques, etc.

Baux liés à l’IPD

En termes d’investissement immobilier, ceci fait référence à l’augmentation des loyers sur la base de l’indice des prix de détail (IPD), une mesure de l’inflation.

Bénéfice par action (BPA)

La part des profits d'une société attribuable à chaque action de la société. Il s’agit de l’une des façons les plus prisées par les investisseurs afin d’évaluer la rentabilité d’une entreprise.

Bêta

Il mesure la relation d’un portefeuille (ou d’un titre) au marché dans son ensemble ou à un indice de référence choisi. L’indice de référence a toujours un bêta de 1. Un portefeuille avec un bêta de 1 signifie que si le marché augmente de 10%, le portefeuille devrait évoluer dans la même mesure. Un portefeuille avec un bêta supérieur à 1 devrait augmenter plus que le marché, mais dans la même direction. Un bêta de 0 signifie que les rendements du portefeuille ne sont pas du tout liés aux rendements du marché. Un bêta négatif signifie que l’investissement devrait évoluer dans la direction opposée à celle du marché.

Bilan

Des états financiers qui synthétisent les actifs, les passifs et les capitaux propres d’une société à un moment donné. Chaque segment donne aux investisseurs une idée de ce que la société détient et doit, ainsi que le montant investi par les actionnaires. Il est appelé bilan en raison de l’équation comptable : actifs = passifs + capitaux propres.

Bond proxy

Une action perçue comme payant un revenu sûr et prévisible avec une faible volatilité – caractéristiques qui sont plus communément associées aux obligations. Ces titres proviennent généralement des secteurs des services aux collectivités, des biens de consommation de base et de la pharmacie. Ils peuvent être intégrés à un portefeuille pour imiter les obligations, d’où leur nom.

Bottom-up

"Les gérants bottom-up construisent leurs portefeuilles en se concentrant sur l'analyse de titres individuels afin d'identifier les meilleures opportunités dans leur secteur ou pays/région.

Ils peuvent également prendre en compte des éléments économiques et d'allocation d'actifs, appelés facteurs top-down, bien que ceux-ci soient secondaires."

Budgétaire

Lié aux impôts, créances et dépenses des gouvernements.

Buy and hold

Une stratégie d’investissement où une approche à long terme est adoptée, indépendamment des fluctuations à court terme du marché.


C

Capital

Lorsque l’on fait référence à un portefeuille, le capital correspond à la valeur nette d’inventaire d’un fonds. Plus généralement, il peut être utilisé pour faire référence à la valeur financière d'un montant investi dans une société ou un portefeuille d’investissement.

Capital-investissement

Investissement dans une société qui n’est pas cotée sur une bourse. Comme l’investissement en infrastructures, il a tendance à impliquer des investisseurs engageant d’importantes sommes d’argent sur de longues périodes.

Cas d'utilisation

Terme d'ingénierie système et logiciel qui décrit comment les utilisateurs se servent d'un système pour atteindre un but particulier.

Commission de surperformance

Une prime incitative payée à une société de gestion d'actifs si le portefeuille surperforme l’indice de référence indiqué. Généralement exprimée en tant que pourcentage des rendements excédentaires par rapport à l’indice de référence.

Conduite autonome

Lorsqu’une voiture est conduite vers une cible spécifique dans la circulation réelle sans l’intervention d’un conducteur humain.

Conscient de l’indice

Alors que les portefeuilles sont construits en se basant sur l’indice de référence, les titres sont principalement choisis et pondérés en fonction de l’évaluation fondamentale des titres par les gérants.

Contract for difference (CFD)

Une forme de produit dérivé entre deux parties. Le compte de résultat dépend de l’évolution du cours d’un titre sous-jacent, et la différence est payée en liquide. Il permet d’être exposé à tous les bénéfices et risques liés à la détention d’un titre, mais aucune partie n’a besoin de le détenir réellement.

Contrarian

Un style d’investissement allant à l’inverse du consensus de marché ou d’une approche conventionnelle. Les investisseurs suivant cette approche estiment que le comportement de foule peut conduire à une mauvaise valorisation des opportunités sur les marchés financiers.

Contrat à terme standardisé

Un contrat entre deux parties pour acheter ou céder un actif échangeable, tel que des actions, obligations, matières premières ou devises, à une date future prédéterminée à un prix convenu aujourd’hui. Un contrat à terme standardisé est une forme d’instrument dérivé.

Corrélation

La mesure dans laquelle les fluctuations de cours de deux variables (par exemple les rendements d’un fonds ou d’une action) se rejoignent en termes de direction. Si les variables ont une corrélation de +1, elles évoluent dans la même direction. Si elles ont une corrélation de -1, elles évoluent en sens inverse. Un chiffre proche de zéro suggère une relation faible, voire non existante, entre les deux variables.

Coupon

Un paiement d’intérêts régulier versé au titre d'une obligation. Il est décrit comme un pourcentage de la valeur nominale d’un investissement. Par exemple, si une obligation a une valeur nominale de £100 et un coupon annuel de 5%, l’obligation versera un intérêt de £5 par an.

Courbe des rendements

Un graphique indiquant les rendements d’obligations de qualité similaire par rapport à leurs échéances. Sur une courbe de rendement normale/ascendante, les rendements des obligations à plus longue échéance sont plus élevés que ceux des obligations à plus court terme. Une courbe des rendements peut indiquer les attentes du marché en termes de direction de l’économie d’un pays.

Couverture

Consiste à prendre une position de compensation sur un titre lié, permettant de gérer le risque. Ces positions sont utilisées pour limiter ou compenser la probabilité de perte globale au sein d’un portefeuille. Différentes techniques peuvent être utilisées, dont les produits dérivés.

Couverture des dividendes

Le ratio entre le revenu d’une société et ses versements de dividendes. La mesure permet d’indiquer à quel point le dividende d’une société est durable.

Couverture du risque de change

Une transaction qui vise à protéger la valeur d’une position des fluctuations non désirées des taux de change. This is done by using derivatives.

Crédit

Fait référence aux obligations au sein des marchés obligataires, lorsque l’emprunteur n’est pas une entité souveraine ou gouvernementale. L’emprunteur sera généralement une société ou un particulier, et les emprunts seront sous la forme d’obligations, de prêts ou d’autres classes d’actifs obligataires.

Credit default swap (CDS)

Une forme d’instruments dérivés entre deux parties, dont l’objectif est de transférer le risque de crédit d’une obligation. L’acheteur du swap effectue des paiements réguliers au bénéfice du vendeur. En retour, le vendeur accepte de rembourser la dette sous-jacente en cas de défaut sur l’obligation. Un CDS est considéré comme une assurance contre le non-paiement et est également un titre échangeable. Ceci permet à un gérant de prendre des positions sur un émetteur ou un indice particulier, sans détenir le ou les titre(s) sous-jacent(s).

Crise de la fin de l'assouplissement quantitatif (« Taper tantrum »)

Réaction des marchés aux commentaires du président de la Réserve fédérale américaine en mai 2013 suggérant que les États-Unis envisageaient de ralentir le rythme de leur programme d’achats d’obligations (assouplissement quantitatif).

Croissance à prix raisonnable (Growth At a Reasonable Price, ou GARP)

Les investisseurs GARP recherchent des sociétés sous-valorisées (investissement axé sur la valeur) avec un potentiel de croissance durable solide (investissement axé sur la croissance).

Cycle économique

La fluctuation de l’économie entre expansion (croissance) et contraction (récession). Il est influencé par de nombreux facteurs, au nombre desquels les dépenses des ménages, des gouvernements et des entreprises, le commerce, la technologie et les politiques des banques centrales.


D

Décote

Lorsque le cours de marché d’un titre est estimé être inférieur à sa valeur sous-jacente, l'on dit qu’il « s’échange avec une décote ». Au sein des fonds de placement, il s’agit de la différence négative entre le cours par action d’un fonds de placement et sa valeur nette d’inventaire sous-jacente. Le contraire de la prime.

Défaut

La défaillance d’un débiteur (tel qu’un émetteur d’obligation) au moment de payer un intérêt ou de rembourser le montant prêté à l’origine lorsque celui-ci est dû.

Déficit commercial

Lorsque les importations d’un pays excèdent la valeur de ses exportations.

Déficit de la balance courante

Lorsque la valeur des biens et services importés par un pays excède la valeur des biens et services qu’il exporte.

Déflation

Une baisse du prix des biens et services au sein de l'économie, qui témoigne généralement d'un affaiblissement de cette dernière. Le contraire de l'inflation.

Dépenses en capital

Dépenses sur des actifs immobilisés tels que des bâtiments, des machines, des équipements et des véhicules afin d'accroître la capacité ou le bon fonctionnement d'une société.

Désendettement

Une société réduisant ses emprunts/créances en tant que pourcentage de son bilan. Au sein d’un fonds d’investissement, cela fait référence à la baisse du niveau d’effet de levier.

Dispersion des titres

La mesure dans laquelle les rendements de chaque variable (par exemple les titres dans un indice) diffèrent du rendement moyen de l’indice de référence.

Diversification

Une façon de répartir les risques en combinant différents types d’actifs/de classes d’actifs dans un portefeuille. Elle se base sur l’hypothèse que les cours des différents actifs se comporteront différemment dans un scénario donné. Les actifs faiblement corrélés devraient offrir la plus grande diversification.

Dividende

Un paiement effectué par une société à ses actionnaires. Le montant est variable et est payé en tant que pourcentage des bénéfices d’une société.

DRAM

Mémoire dynamique à accès aléatoire (Dynamic Random Access Memory, ou DRAM). Il s'agit d'une mémoire à faible coût et à haute capacité utilisée en électronique numérique, notamment la mémoire principale dans les ordinateurs.

Duration

Mesure de la sensibilité d'un portefeuille ou d'un titre obligataire à l'évolution des taux d'intérêt, mesurée en tant que moyenne pondérée de l'ensemble des flux de trésorerie restants du portefeuille/titre (coupons et principal). Elle est exprimée en nombre d'années. Plus elle est élevée, plus la sensibilité à l'évolution des taux d'intérêt est importante. « Réduire la duration » fait référence à la réduction de la duration moyenne d'un portefeuille. De même, « augmenter la duration » signifie accroître la duration moyenne d'un portefeuille.

Durée de prêt moyenne pondérée

Dans l'investissement immobilier, ceci décrit la durée moyenne jusqu’à l’expiration des baux à travers le portefeuille, pondérée par le revenu locatif.

Durée moyenne pondérée des baux non échus

La part, généralement exprimée en pourcentage, d’un bien immobilier ou d’un portefeuille immobilier qui est sans locataire.


E

Échéance moyenne pondérée

Échéance moyenne pondérée - le temps moyen restant jusqu’à l’échéance des actifs d’un portefeuille.

Effet de levier

L'utilisation d'emprunts pour augmenter l'exposition à un actif/marché. Ceci peut être réalisé en empruntant des liquidités et en les utilisant pour acheter un actif, ou en utilisant des instruments financiers tels que des produits dérivés pour stimuler l'effet de l'emprunt pour de nouveaux investissements en actifs.

Émission avec droit de souscription

Droit à acheter des actions supplémentaires présenté aux actionnaires existants.

Erreur de suivi

Évalue la mesure dans laquelle la performance réelle d'un portefeuille diffère de celle de son indice de référence. Plus le chiffre est faible, plus la performance ressemble à celle de l’indice de référence.

ESG

Environnemental, social et de gouvernance : ce sont les trois principaux critères utilisés pour évaluer l’impact éthique d’une société et ses pratiques en matière de durabilité.

Esprits animaux

Un terme inventé par John Maynard Keynes pour faire référence aux mentalités émotives des investisseurs et des consommateurs, lorsque la confiance, ou le manque de confiance, stimule ou freine la croissance économique.

Évolution latérale

Lorsque l’évolution du marché est relativement faible (à la hausse ou à la baisse).

Évolution/Facteurs structurels

Une condition économique survenant lorsqu’une industrie ou un marché modifie la façon dont elle/il fonctionne. Ceci peut être attribué à de nouveaux développements économiques, à une modification des pools de capitaux et de travailleurs, à l’offre et à la demande de ressources naturelles, à des changements politiques et réglementaires, à la fiscalité, etc.

Exchange traded fund (ETF)

Un titre répliquant un indice (tel qu’un indice d’actions, d’obligations ou de matières premières). Les ETF s’échangent comme une action sur une bourse et sont soumis à des fluctuations de cours dès lors que celui des actifs sous-jacents évolue à la hausse et à la baisse. Les ETF affichent généralement une liquidité journalière plus élevée et des frais plus faibles que les fonds gérés de façon active.

Exposition

"Fait référence à la portion d’un portefeuille soumise à la fluctuation du cours d’un titre, d’un secteur, d’un marché ou d’une économie donné(e).

Elle est généralement exprimée en tant que pourcentage du portefeuille total ; le portefeuille détient par exemple une exposition de 10% au secteur minier."


F

Fin de cycle

La performance des actifs est bien souvent largement due aux facteurs cycliques associés à la situation de l'économie. Les économies et les marchés sont cycliques et les cycles peuvent durer de quelques années à quasiment une décennie. De manière générale, le début de cycle est la période au cours de laquelle l'économie passe de la récession à la reprise; le milieu de cycle est lorsque la reprise s'accélère alors qu'en fin de cycle, la croissance ralentit, les salaires commencent à augmenter et l'inflation commence à s'accentuer. À ce stade, les investisseurs adoptent invariablement une attitude haussière, car ils sont convaincus que les prix vont continuer à augmenter.

Flux de trésorerie disponible

Les liquidités qu’une société génère après déduction des dépenses d'investissement et des dépenses courantes quotidiennes. L'entreprise peut ensuite utiliser les liquidités pour réaliser des achats, payer des dividendes ou réduire la dette.

Fonction de réaction

La façon dont une banque centrale ajuste sa politique en réponse à une modification spécifique des conditions macroéconomiques.

Fonds de placement

Une société cotée en bourse investissant l’argent de ses actionnaires dans les actions d’autres sociétés. Ce fonds comprend un nombre d’actions fixe.

Fonds d'investissement immobilier agréé

Fonds d'investissement immobilier agréé. Un fonds destiné à permettre aux investisseurs éligibles de recevoir des revenus de leurs investissements immobiliers avec un traitement fiscal privilégié.


G

Gestion d'actifs immobiliers

En termes d’investissement immobilier, ceci fait référence à la gestion courante de biens immobiliers. Cela peut inclure une renégociation de baux existants avec les locataires (pour mettre en place des conditions plus longues ou plus favorables) ou encore des rénovations.

Gestion efficace de portefeuille

L’idée d’investir dans une gamme d’actifs susceptibles de générer les meilleurs rendements ajustés du risque et de fonctionner de façon efficace, c.-à-d. de réduire ses risques ou de minimiser ses coûts.

Gilts

Les obligations d’État britanniques vendues par la Banque d’Angleterre, en vue de financer la dette nationale britannique.


H

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre H.

I

Immobilier commercial

Tout bien immobilier utilisé à des fins commerciales. L’immobilier commercial est composé de trois secteurs principaux : commerce de détail, bureaux et industrie. Il exclut l’immobilier résidentiel.

Immobilier coté

En termes d'investissement immobilier, ceci fait référence à des sociétés (dont les REIT) cotées en bourse, qui génèrent la majeure partie de leurs revenus de la détention, de la gestion ou du développement d'actifs immobiliers.

Immobilier direct

Au sein de l’investissement immobilier, ceci fait référence aux investissements sur des actifs immobiliers physiques (c.-à-d. des bâtiments), à l’inverse d’actions immobilières cotées. Également appelé « immobilier briques et mortier ».

Indice

Une mesure statistique de l’évolution d'un marché de titres. Par exemple, aux États-Unis, l’indice S&P 500 indique la performance des actions des 500 plus grandes sociétés américaines, et est un indice communément utilisé par les fonds actions investissant dans la région. Chaque indice dispose de sa propre méthode de calcul, généralement exprimée en tant qu’évolution par rapport à une valeur de base.

Indice de référence

Une norme par rapport à laquelle la performance d'un portefeuille peut être mesurée. Par exemple, la performance d'un fonds actions du Royaume-Uni pourrait être comparée à un indice de marché tel que le FTSE 100, qui représente les 100 plus grandes sociétés cotées à la Bourse de Londres. Un indice de référence est souvent appelé un indice.

Indice des directeurs d’achats (Purchasing Managers’ Index, ou PMI)

Le PMI est un indicateur précoce de la santé économique du secteur manufacturier au sein d’une économie. L’indice s'appuie sur cinq indicateurs : nouvelles commandes, niveaux d’inventaire, production, livraisons fournisseurs et conjoncture de l’emploi.

Indice des prix à la consommation (IPC)

Une mesure qui analyse l’évolution des prix d’un panier de biens et services au fil du temps. Il est utilisé pour estimer « l’inflation ». L’IPC ou l’inflation globale est le calcul de l’inflation totale au sein d’une économie, qui comprend des éléments tels que l’alimentation et l’énergie, dont les prix ont tendance à évoluer davantage (volatils). L’IPC ou l’inflation de base mesure l’inflation à long terme et exclut les éléments transitoires/volatils tels que l’alimentation et l’énergie.

Indice des prix de détail (IPD)

Une mesure qui analyse l’évolution des prix d’un panier de biens et services au fil du temps. Il est utilisé pour estimer « l’inflation ». Elle diffère de l'IPC pour mesure l’inflation principalement par sa méthode de calcul et la prise en compte des paiements d’intérêts hypothécaires.

Inflation

Le taux selon lequel le prix des biens et services augmente dans une économie. L’IPC et l’IPD sont deux mesures courantes. Le contraire de la déflation.

Informatique en nuage

Gestion à distance de services informatiques en achetant par internet des technologies informatiques et de stockage à des fournisseurs de services spécialisés.

Introduction en bourse

Lorsque les actions d’une société privée sont offertes au public pour la première fois.

Investissement actif

Une approche d’investissement où un gérant prend des décisions actives au sujet des investissements à détenir et dans quelle proportion, bien souvent dans l’objectif de surperformer un indice spécifique. Elle s’appuie sur les compétences d’investissement d’un gérant. Le contraire de l’investissement passif.

Investissement alternatif

Un investissement qui ne fait pas partie des classes d’actifs traditionnelles telles que les actions, les obligations ou les liquidités. Les investissements alternatifs incluent l’immobilier, les hedge funds, les matières premières, le capital-investissement et les infrastructures.

Investissement axé sur la croissance

Les investisseurs axés sur la croissance recherchent des sociétés qui, selon eux, possèdent un solide potentiel de croissance. Leurs bénéfices devraient augmenter à un taux supérieur à la moyenne par rapport au reste du marché, et on peut donc s'attendre à ce que leurs cours progressent. Voir également investissement axé sur la valeur.

Investissement axé sur la valeur

Les investisseurs axés sur la valeur recherchent des sociétés qui, selon eux, sont sous-évaluées par le marché, et dont le cours du titre devrait donc augmenter. L’une des techniques privilégiées est d’investir dans des sociétés affichant un PER faible. Voir également investissement axé sur la croissance.

Investissement en infrastructures

Investissement dans les actifs physiques d’un pays ou d’une société, tels que les routes, ponts, eau, systèmes d'égouts et télécommunications. Il a tendance à impliquer des investisseurs engageant des sommes d’argent importantes sur de longues périodes, mais qui sont récompensés par des flux de trésorerie relativement prévisibles à long terme.

Investissement socialement responsable (ISR)

Un investissement considéré comme contribuant à l'amélioration de l’environnement et de la vie d’une communauté. Une stratégie courante serait d’éviter d’investir dans des sociétés liées au tabac, aux armes à feu et au pétrole, tout en recherchant activement des sociétés engagées en faveur de la durabilité sociale ou environnementale.


J

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre J.


K

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre K.


L

LIBOR

London interbank offered rate. Un taux de référence communément utilisé auquel les banques ont recours pour se facturer les prêts à court terme. Il sert, plus largement, de référence pour les taux d'intérêt à court terme.

Liquid assets

Titres qui ne peuvent pas être achetés ou cédés facilement sur le marché.

Liquidité

La capacité à acheter ou à céder un actif ou un titre particulier sur le marché. Les actifs pouvant facilement être négociés sur le marché (sans entraîner de fluctuation importante du cours des titres) sont qualifiés de "liquides".

Long/short

Un portefeuille pouvant investir dans des positions longues et courtes. L'objectif est de bénéficier de la hausse du cours des positions longues et de la baisse du cours des positions courtes. Ce type de stratégie d'investissement a la capacité de générer des rendements indépendamment de l'évolution du marché au sens large, bien que ceux-ci ne soient pas garantis.

Long-only

Un portefeuille qui investit uniquement dans des positions longues.

Long sur le dollar US

Être long sur le dollar US signifie acheter/détenir une position sur la devise dans l'espoir que sa valeur augmente.


M

Marché baissier

Un marché financier sur lequel les cours des titres baissent. Une définition communément acceptée est une diminution de 20% ou plus d’un indice au cours d’une période de deux mois au moins. Le contraire d’un marché haussier.

Marché du crédit

Un marché pour l'investissement dans des obligations d’entreprises et produits dérivés connexes.

Marché haussier

Un marché financier sur lequel le cours des titres augmente, en particulier à long terme. Le contraire d’un marché baissier.

Marché interbancaire

Le marché des changes où les banques échangent différentes devises.

Marchés de taux

Un marché pour les investissements dans les obligations d’État et les produits dérivés connexes.

Marge bénéficiaire

La différence positive entre le montant des ventes d’un produit ou service et les coûts commerciaux et de production.

Market capitalisation

The total market value of a company’s issued shares. It is calculated by multiplying the number of shares in issue by the current price of the shares. The figure is used to determine a company’s size, and is often abbreviated to ‘market cap’.

Matières premières

Un bien physique tel que le pétrole, l’or ou le blé. La vente ou l’achat de matières premières sur des marchés financiers est généralement effectué(e) par l’intermédiaire de contrats à terme standardisés.

Mesures de valorisation

Mesures utilisées pour évaluer la performance, la santé financière et les perspectives de bénéfices futurs d’une société, par exemple le PER et la rentabilité des capitaux propres.

Micro-lending

Small-scale lending to people in need, usually by individuals or small businesses.

Mobilité partagée en tant que service

Services offrant aux utilisateurs des transports à court terme sur une base « en cas de besoin ».

Mois de relance

Baisse du cours des obligations suite à des anticipations inflationnistes.

Momentum investing

An investment strategy based on buying stocks that are rising in price with the expectation they will continue to rise, while those that underperform will continue to do so.

Monetary aggregates

Are used to measure the amount of money circulating in the economy.

Monetary policy

The policies of a central bank, aimed at influencing the level of inflation and growth in an economy. It includes controlling interest rates and the supply of money. Monetary stimulus refers to a central bank increasing the supply of money and lowering borrowing costs. Monetary tightening refers to central bank activity aimed at curbing inflation and slowing down growth in the economy by raising interest rates and reducing the supply of money. See also fiscal policy.

Monetary policy normalisation

The phasing out of central banks’ unconventional monetary policies (zero or low interest rates and purchase of  short-term government bonds)  that were put in place to stimulate the global economy following the 2008 Global  Financial Crisis.

Money market instrument

A short-term and highly liquid fixed income instrument.

Money supply

Money supply is the total amount of money within an economy. The narrow definition of money supply includes notes and coins in circulation and money equivalents that can be converted into cash easily. The broader definition includes various kinds of longer-term, less liquid bank deposits.

Money supply growth

Money supply is the total amount of money within an economy. The narrow definition of money supply includes notes and coins in circulation and money equivalents that can be converted into cash easily. The broader definition includes various kinds of longer-term, less liquid bank deposits.

Moore’s Law

Coined in 1965 by Intel co-founder Gordon E. Moore, it is the ability to roughly double the number of transistors that can fit onto a chip (aka integrated circuit) every two years.

Mortgage-backed security (MBS)

A security which is secured (or ‘backed’) by a collection of mortgages. Investors received periodic payments derived from the underlying mortgages, similar to coupons. Similar to an asset-backed security.

Multiplicateur budgétaire

Lorsque l’argent est dépensé dans une économie, les dépenses ont un effet multiplié sur la production économique. Le multiplicateur budgétaire est le taux selon lequel l’évolution des revenus est affectée par les dépenses gouvernementales.


N

NAIRU

Non-accelerating inflation rate of unemployment; this is a level of unemployment within an economy that does not cause inflation to rise up. In effect, representing equilibrium between the state of the economy and the labour market.

Navigating the hype cycle

Identifying and understanding where an emerging technology is on the hype cycle (hype, adoption, maturity, social application phases), which helps to avoid areas of the market in the hype phase.

Negative inflation

Negative inflation occurs when the overall price level decreases resulting in a negative inflation rate. This is different from ‘disinflation’, which implies a decrease in the level of inflation.

Net and gross exposure

The amount of a portfolio's exposure to the market. Net exposure is calculated by subtracting the amount of the portfolio with short market exposure from the amount of the portfolio that is long. For example, if a portfolio is 100% long and 20% short, its net exposure is 80%. Gross exposure is calculated by combining the absolute value of both long and short positions. For example, if a portfolio is 100% long and 20% short, its gross exposure is 120%.

Net asset value (NAV)

The total value of a fund's assets less its liabilities.

Next generation infrastructure

Includes the shift to “cloud infrastructure” - large industrial scale computing and storage that enables cheap fast compute power and access to machine learning

Nominal value

A value which has not been adjusted for inflation. Within fixed income investing it refers to a bond’s par value rather than its current (‘market’) value.

Non-cyclical

Companies/industries that provide essential goods such as utilities or consumer staples. While cyclical businesses produce goods and services that consumers buy when confidence in the economy is high, non-cyclicals produce items and services that consumers cannot put off regardless of the state of the economy, such as gas, food and electricity.

Non-performing loan (NPL)

A loan where the borrower is failing to make interest payments, or where they have failed to repay the amount borrowed within the timescale agreed.

Notation de crédit

Une note attribuée à un emprunteur, sur la base de sa solvabilité. Elle peut s’appliquer à un gouvernement ou une société, ou à une de leurs obligations financières ou créances individuelles. Une entité émettant des obligations « investment grade » disposera, en règle générale, d’une notation de crédit plus élevée qu’une entité émettant des obligations à haut rendement. La notation est généralement attribuée par les agences de notation de crédit telles que Standard & Poor’s ou Fitch, qui utilisent des notes standards telles que « AAA » (notation de crédit élevée) ou « B-» (notation de crédit faible). Moody’s, une autre agence de notation de crédit bien connue, utilise un format légèrement différent avec Aaa (notation de crédit élevée) et B3 (notation de crédit faible).


O

Obligation

Un titre de créance émis par une société ou un gouvernement, utilisé comme moyen de lever des capitaux. L’investisseur achetant l’obligation prête effectivement de l’argent à l’émetteur de l’obligation. Les obligations offrent un rendement aux investisseurs sous la forme de paiements périodiques fixes, et, à terme, un rendement à l’échéance du montant investi à l’origine – la valeur nominale. En raison des paiements d’intérêts périodiques fixes, ils sont également souvent appelés instruments à revenu fixe.

Obligation à haut rendement

Une obligation ayant une notation de crédit inférieure à celle d’une obligation investment grade. Parfois appelée obligation de catégorie inférieure à investment grade. Ces obligations affichent un risque accru que l’émetteur fasse défaut vis-à-vis de ses paiements et sont donc généralement émises avec un coupon plus élevé pour compenser le risque supplémentaire.

Obligation d’entreprise

Une obligation émise par une société.

Obligation investment grade

Une obligation généralement émise par des gouvernements ou des sociétés dont le risque de défaut vis-à-vis de leurs paiements est considéré comme relativement faible. La bonne qualité de ces obligations se reflète dans leur notation de crédit, plus élevée que les obligations supposées présenter un risque de défaut accru, comme les obligations à haut rendement.

Obligations indexées sur l’inflation

Obligations dont le paiement du coupon et du principal est ajusté en fonction du taux d’inflation. Par exemple, les Titres du Trésor protégés contre l’inflation (Treasury inflation protected securities, TIPS), émis par le gouvernement américain. Les obligations indexées sur l’inflation sont également connues sous le nom d’obligations indexées.

Obligations souveraines

Obligations émises par des gouvernements pouvant être libellées soit en devise locale soit dans une devise étrangère. La dette souveraine peut également faire référence à la dette publique totale d’un pays.

OEIC

Open-ended investment company. Il s’agit d’une structure commune pour les fonds domiciliés en Europe. La plupart sont conformes à la directive OPCVM.

Off-balance sheet lending

Assets or liabilities that do not appear on a company's balance sheet but may be important to assess the financial health of a company.

OPCVM

L’Union européenne (UE) a émis des directives autorisant des fonds soigneusement réglementés à opérer librement à travers l’UE. Un fonds opérant conformément aux directives est connu sous le nom d’organisme de placement collectif en valeurs mobilières (OPCVM). Les réglementations ont pour objectif d'offrir aux investisseurs un niveau de protection élevé.

Option

A contract in which two parties agree to give one of them the right to buy or the right to sell a specific asset, such as shares, bonds or currencies, within a stated time period at a price that is fixed when the option is bought. An option is a form of derivative.

Organic growth

A company's internally–generated growth.

Outperform

To deliver a return greater than that of a portfolio’s assigned benchmark. Souvent appelé « rendement relatif » également.

Over the counter (OTC)

Securities that are not traded on a formal centralised exchange, eg. the London Stock Exchange. Instead, they are traded via a network of dealers. Most bonds and derivatives are traded OTC.

Overweight

Détenir une pondération sur un titre, une classe d’actifs, un secteur ou une région géographique individuel(le) inférieure à celle de l’indice de référence du portefeuille.


P

Pairs trade

Une transaction au cours de laquelle une position longue et une position courte sur deux titres (ou actifs) fortement corrélés sont appariées dans l’objectif de tirer profit de toutes conditions de marché.

Participation active

Elle mesure la portion des positions d’un portefeuille qui diffère de celles de l’indice de référence. Par exemple, un portefeuille avec une participation active de 60% signifie que 60% de ses positions diffèrent de celles de son indice de référence, alors que les 40% restants reflètent celles dudit indice.

Passive

Une approche d’investissement répliquant un indice. Elle est appelée passive car elle cherche uniquement à répliquer l’indice. Bon nombre d'ETF sont des fonds passifs. Le contraire de l’investissement actif.

Perte extrême

L’écart entre le cours le plus élevé et le cours le plus faible d’un portefeuille ou d’un titre au cours d’une période donnée. /p>

Placements privés

Un moyen de lever des fonds par l’intermédiaire de la vente de titres à un nombre restreint d’individus (à l’inverse d’une offre publique).

Politique budgétaire

La politique du gouvernement concernant la détermination des taux d’imposition et des niveaux de dépenses. Elle se distingue de la politique monétaire, qui est généralement mise en place par une banque centrale. L’austérité budgétaire fait référence à l’augmentation des impôts et/ou à la baisse des dépenses en vue de réduire la dette publique. L’expansion budgétaire (ou « mesures de relance ») fait référence à l’augmentation des dépenses gouvernementales et/ou à la baisse des impôts.

Politiques expansionnistes

Les politiques expansionnistes mises en place par les autorités monétaires ont pour objectif d’accroître la masse monétaire et de stimuler l’activité économique, en maintenant principalement les taux d’intérêt à un niveau faible pour encourager les emprunts par les sociétés, les particuliers et les banques.

Portage

(Attention au contexte dans lequel « portage »  est utilisé) une définition est le coupon ou les revenus d’intérêts, un paiement d’intérêts régulier versé au titre d'une obligation. Un coupon est décrit comme un pourcentage de la valeur nominale d’un investissement. Par exemple, si une obligation a une valeur nominale de £100 et un coupon annuel de 5%, l’obligation versera un intérêt de £5 par an.

Portefeuille

Un groupe d’actifs financiers tels que des actions, des obligations ou des liquidités. Souvent appelé « fonds » également.

Position

Un investissement dans un instrument financier unique ou un groupe d’instruments financiers, tel qu’une/des action(s) ou obligation(s). Par exemple, un portefeuille peut avoir une position sur une société technologique ou prendre une position sur ce secteur par l’intermédiaire de différentes actions.

Position courte

Les gérants utilisent cette technique pour emprunter puis céder ce qu’ils considèrent être des actifs survalorisés, avec pour objectif de les racheter à un prix inférieur lorsque le cours diminuera. La position est favorable si le cours du titre diminue. Au sein des fonds OPCVM, les produits dérivés – tels que les CFD – peuvent être utilisés pour simuler une position courte.

Positions courtes sur contrats à terme standardisés sur obligations d’État américaines

Les contrats à terme standardisés sur obligations d’État américaines sont des contrats dérivés standardisés pour l’achat et la vente d’obligations d’État américaines pour une livraison future. Une position courte sur les contrats à terme standardisés sur obligations d’État américaines est une stratégie de transaction visant à tirer parti d’une baisse attendue du cours des obligations sous-jacentes.

Position longue

Un titre acheté dans l'espoir que sa valeur augmente.

Précariat

Une classe de travailleurs définie de nombreuses façons, par exemple par l'instabilité et la précarité de leurs emplois, et le manque d'avantages tels que les retraites et les congés payés.

Prêt garanti

Un prêt où l’emprunteur a promis de donner au prêteur certains actifs s’il manque à ses obligations de remboursements.

Prêts entre particuliers

L’argent qui est prêté aux particuliers ou aux sociétés par l’intermédiaire de services en ligne appariant les créanciers avec les emprunteurs.

Prime

Lorsque le cours de marché d’un titre est considéré comme supérieur à sa valeur sous-jacente, l'on dit qu’il « s’échange avec une prime ». Au sein des fonds de placement, il s’agit de la différence positive entre le cours par action d’un fonds de placement et sa valeur nette d’inventaire sous-jacente. Le contraire de la décote.

Prime de risque

Le rendement supplémentaire par rapport aux liquidités qu’un investisseur s’attend à recevoir en tant que compensation pour la détention d’un actif comportant des risques. Plus un actif est considéré comme risqué, plus la prime de risque est élevée.

Principal

Au sein de l’investissement obligataire, ceci fait référence au montant d’origine prêté à l’émetteur d'une obligation. Le principal doit être remboursé au créancier à l’échéance. Il se distingue du coupon, qui représente le paiement d’intérêts régulier.

Produit dérivé

Un instrument financier dont le cours est dérivé d'un ou de plusieurs actif(s) sous-jacent(s), tels que les actions, obligations, matières premières ou devises. Il s’agit d’un contrat entre deux parties. Il n’implique aucune détention du/des actif(s) sous-jacent(s). Il permet plutôt aux investisseurs de tirer parti de la fluctuation du cours du/des actif(s). Les principaux types de produits dérivés sont les contrats à terme standardisés et les options.

Produit intérieur brut (PIB)

La valeur de l’ensemble des biens et services finis produits par un pays au cours d’une période donnée (généralement trimestriellement ou annuellement). Il est généralement exprimé en tant que comparaison en pourcentage par rapport à une période précédente et est une mesure générale de l’activité économique globale d’un pays.

Produits alternatifs

Un investissement qui ne fait pas partie des classes d’actifs traditionnelles telles que les actions, les obligations ou les liquidités. Les investissements alternatifs incluent l’immobilier, les hedge funds, les matières premières, le capital-investissement et les infrastructures.

Produits structurés

Investissements hautement personnalisés avec des profils risque/rendement spécifiques, prenant généralement un titre traditionnel tel qu’une obligation d’entreprise et remplaçant les paiements normaux de l’investissement par des règlements non traditionnels basés sur la performance d’un ou de plusieurs actif(s) sous-jacent(s).

Protection à la baisse

Limiter ou réduire les pertes en cas de baisse de la valeur du titre sous-jacent.

Protectionnisme

La pratique visant à réduire les échanges commerciaux entre les pays, généralement en vue de protéger les sociétés et les emplois locaux de la concurrence étrangère. Les mesures prises incluent généralement des quotas (limites sur le volume ou la valeur des biens et services importés) ou des droits de douane (impôts ou taxes appliqués sur les biens et services importés, ce qui les rend généralement plus chers pour les consommateurs domestiques).


Q

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre Q.


R

R2

Une mesure statistique de la fluctuation du cours d’un actif qui peut être expliquée par la fluctuation des cours d’un autre actif. Par exemple, elle mesure le pourcentage des fluctuations d’un portefeuille pouvant être attribuées aux fluctuations de son indice de référence.

Rachats d’actions

Le rachat d’actions par une société, réduisant ainsi le nombre d’actions en circulation. Ceci donne aux investisseurs existants un pourcentage de participation plus élevé dans la société. Cela indique généralement l’optimisme de la société quant à son avenir et une éventuelle sous-valorisation des fonds propres de la société.

Rapatriement

Retour dans leur pays d’origine des activités commerciales d’une société qui avaient été transférées à l’étranger.

Ratio cours/bénéfices (Price to earnings ratio, ou PER)

Un ratio courant utilisé pour évaluer les actions d’une société. Il est calculé en divisant le cours actuel de l’action par les bénéfices par action. En général, un PER élevé indique que les investisseurs s’attendent à ce que les bénéfices augmentent fortement à l’avenir, bien qu’une chute (temporaire) des bénéfices puisse également conduire à un PER élevé.

Ratio d’endettement

Une mesure de l’effet de levier d’une société montrant à quel point ses activités sont financées par des créanciers par opposition à des actionnaires. Il s’agit d’une mesure du niveau d'endettement d’une société. Au sein des fonds de placement, cela fait référence à la quantité d’argent que le fonds emprunte à des fins d’investissement.

Ratio d’information

Un ratio mesurant les rendements d’un portefeuille supérieurs à ceux de l’indice de référence, par rapport au niveau de risque encouru. Le ratio vise à identifier l'uniformité des rendements d’un gérant. Il est calculé en divisant les rendements excédentaires d’un portefeuille par l'erreur de suivi.

Ratio de capture à la baisse

Il mesure la performance d'un portefeuille par rapport à un indice de référence lorsque ce dernier diminue. Un portefeuille avec un ratio de capture à la baisse de 90 signifie qu’au cours des périodes où l‘indice de référence était en baisse de -10%, le portefeuille a diminué de -9% (et a donc surperformé l’indice de référence de 1%).

Ratio de capture à la hausse

Il mesure la performance d’un portefeuille par rapport à un indice de référence lorsque ce dernier augmente. Un portefeuille avec un ratio de capture à la hausse de 110 indique que si l’indice de référence a réalisé un rendement de 10%, le gérant aura généralement obtenu un rendement de 11% (et aura donc surperformé l’indice de référence de 1%).

Ratio de distribution des dividendes

Le pourcentage des bénéfices distribué aux actionnaires sous la forme de dividendes au cours d’une année.

Ratio de fonds propres

Une mesure des fonds qu’une banque a en réserve pour les actifs plus risqués qu’elle détient et qui pourraient être vulnérables en cas de crise.

Ratio de Sharpe

Il mesure la performance ajustée du risque d’un portefeuille en quantifiant son rendement excédentaire (tel que mesuré par les rendements supérieurs au taux sans risque) par unité de risque réalisé. Un ratio de Sharpe élevé indique un meilleur rendement ajusté du risque. Le ratio a été conçu pour mesurer la mesure dans laquelle le rendement d’un portefeuille peut être attribué aux compétences du gérant plutôt qu’à la prise de risque excessive.

Ratio de Sortino

Un ratio utilisé pour évaluer le rendement d’un portefeuille pour un niveau de risque « mauvais » (baissier) donné. Il s’agit d’une variante du ratio de Sharpe, quantifiant uniquement le risque baissier, tel que mesuré par les rendements inférieurs au taux sans risque. Un ratio de Sortino élevé indique que le rendement est élevé par rapport au risque baissier encouru.

Real estate investment trust (REIT)

Un véhicule de placement qui investit dans l’immobilier, par l’intermédiaire de la propriété directe d’actifs immobiliers, d’actions immobilières ou d’hypothèques. Dès lors qu'ils sont cotés sur une bourse, les REIT sont généralement très liquides et s’échangent comme une action normale.

Relance

Politiques gouvernementales visant à stimuler une économie et à promouvoir l’inflation.

Relance budgétaire

Une tentative par le gouvernement de stimuler la masse monétaire dans l’économie par l’intermédiaire de mesures budgétaires (taux d’imposition, niveaux de dépenses, etc.) afin d’inverser la tendance déflationniste.

Rendement

Le niveau de revenu d'un titre, généralement exprimé en pourcentage. Pour les actions, une mesure courante est le rendement du dividende, qui divise les versements de dividendes récents pour chaque action par le cours de l’action. Pour les obligations, il est calculé en tant que paiement du coupon divisé par le cours actuel de l’obligation.

Rendement absolu

La performance totale d'un portefeuille, par opposition à sa performance relative par rapport à un indice de référence. Ce rendement est mesuré en tant que gain ou perte et indiqué sous forme de pourcentage de la valeur totale d'un portefeuille.

Rendement ajusté du risque

Exprime le rendement d’un investissement par l’intermédiaire de la quantité de risque impliquée dans la production de ce rendement. Les mesures typiques du risque comprennent l’alpha, le bêta, la volatilité, le ratio de Sharpe et le R2.

Rendement des distributions

Le revenu perçu sur un investissement par rapport à son cours, exprimé en tant que pourcentage. Il permet de comparer le niveau de revenu offert par différents investissements tels que les actions, les obligations, les liquidités ou l’immobilier, ou entre les fonds à un moment donné.

Rendement du capital

Un ratio de rentabilité utilisé pour indiquer dans quelle mesure une société réussit à transformer ses capitaux en bénéfices.

Rendement excédentaire

L’écart entre le rendement d’un titre ou d’un portefeuille et le rendement de l’indice de référence correspondant. Souvent appelé « rendement relatif » également.

Rendement obligataire

Le niveau de revenu d'un titre, généralement exprimé en pourcentage. À noter qu’un rendement plus faible d’une obligation signifie que les prix sont plus élevés et vice versa.

Rentabilité des capitaux propres

Le montant de revenus qu’une société génère pour ses actionnaires en tant que pourcentage des capitaux propres de la société qui est détenu par les actionnaires. Il mesure la rentabilité d'une société car il montre les profits générés par une société par rapport à l'argent investi par les actionnaires.

Resserrement du marché du travail

Lorsque le taux de chômage diminue et que le nombre de postes disponibles est faible, ce qui a tendance à entraîner une hausse des salaires.

Revenu fixe

Voir obligation.

Révision à la baisse

Investisseurs souhaitant payer moins pour un titre ; dans le cas d’une obligation, l’abaissement de la note de crédit.

Révision à la hausse

Survient lorsque les investisseurs sont prêts à payer un prix plus élevé pour les actions, généralement en prévision d’une hausse des bénéfices futurs. En termes d’obligations, une révision à la hausse peut être attribuée lorsque la capacité de l’émetteur de l’obligation à honorer et à rembourser sa dette s’améliore (qualité de crédit). Voir également révision à la baisse.

Risque baissier

L’estimation des pertes potentielles d’un portefeuille ou d'un titre si le marché évolue de manière défavorable.

Risque de crédit

Le risque qu’un emprunteur fasse défaut vis-à-vis de ses obligations contractuelles envers les investisseurs, en ne remboursant pas les créances requises.

Risque systémique

Le risque d’une évolution critique ou néfaste du système financier dans son ensemble, qui affecterait l’ensemble des marchés et des classes d’actifs.


S

SaaS (Software as a Service)

Un logiciel en tant que service est un logiciel à abonnement auquel on accède par internet plutôt que via une installation sur des ordinateurs individuels.

Secteurs à rendement élevé

Secteurs composés de titres qui affichent un rendement du dividende élevé par rapport à une moyenne de référence.

SICAV

Société d'investissement à capital variable. Il s’agit d’une structure commune pour les fonds domiciliés en Europe. La plupart sont conformes à la directive OPCVM.

Société bien capitalisée

Une société disposant de suffisamment de liquidités pour maintenir ses activités sans obstacles majeurs.

Solidité du bilan

La situation financière d’une société. Voir également : bilan.

Sous-pondération

Détenir une pondération sur un titre, une classe d’actifs, un secteur ou une région géographique individuel(le) inférieure à celle de l’indice de référence du portefeuille.

Spread de crédit

L'écart entre le rendement des obligations d'entreprises et celui des obligations d'État équivalentes.

Spread/Spread de crédit

L’écart entre le rendement d’une obligation d’entreprise et celui d’une obligation d’État équivalente.

Stagflation

Une situation relativement rare lors de laquelle la montée de l’inflation coïncide avec une croissance économique anémique.

Stagnation séculaire

Une période prolongée de croissance économique faible ou nulle au sein d'une économie.

Stock Connect

Une collaboration entre les bourses de Hong Kong, de Shanghai et de Shenzhen. Stock Connect permet aux investisseurs internationaux et de Chine continentale d’échanger des titres sur leurs marchés respectifs par l’intermédiaire des systèmes de compensation et de négociation de leur bourse nationale.

Stratégie Barbell

Une stratégie d’investissement faisant généralement référence à un portefeuille obligataire composé à moitié d’obligations à long terme et à moitié d’obligations à très court terme. L’objectif est d'améliorer les rendements ajustés du risque.


T

Taux de réserve

Une exigence réglementaire déterminant le montant minimum de réserves de trésorerie qu’une banque doit détenir.

Taux de vacance

Le temps moyen jusqu’à l’expiration des baux à travers le portefeuille pondéré par le revenu locatif contracté.

Taux interbancaire

Taux d’intérêt facturé sur les prêts à court terme effectués entre les banques.

Taux plancher zéro

Le taux plancher zéro fait référence aux taux d’intérêt à court terme étant proches de, ou atteignant, zéro, ce qui complique la tâche des banques centrales dans leurs tentatives de stimuler l’économie.

Taux sans risque

Le taux de rendement d’un investissement avec, en théorie, un risque zéro. Généralement défini comme le rendement d’un bon du Trésor américain à trois mois (un instrument du marché monétaire à court terme).

Technologie perturbatrice

Une technologie qui supplante une technologie établie et qui ébranle l’industrie ; ou la création d’une nouvelle industrie par le biais d’un produit ou d’un service révolutionnaire.

Thèmes séculaires

Thèmes d’investissement à long terme avec un solide potentiel de croissance.

Titre

Une action, obligation ou tout autre instrument financier.

Titres adossés à des actifs (Asset-backed securities, ou ABS)

Un titre financier qui est « adossé » à des actifs tels que des prêts, des baux ou des dettes de cartes de crédit. Ils permettent aux investisseurs d'investir dans une vaste gamme d'actifs générant des revenus.

Titres de grandes capitalisations (grandes capitalisations)

Les grandes sociétés telles que définies par la capitalisation boursière (valeur totale de marché d'une société calculée en multipliant le nombre d'actions en circulation par le cours actuel des actions) ont tendance à être facilement achetées ou cédées sur le marché (liquidité élevée).

Titres de premier ordre

Titres d’une société largement connue, bien implantée et stable sur le plan financier, qui jouit généralement d’un long historique de croissance constante et fiable.

Top-down

Un gérant de fonds top-down construit un portefeuille sur la base principalement des décisions d’allocation d'actifs et de l’environnement économique. Ceci contraste avec une approche basée sur les critères propres aux titres individuels, connue sous le nom de bottom-up.


U

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre U


V

Valeur comptable

La valeur d’un actif correspond à sa valeur au bilan d’une société ; celle-ci peut différer de sa valeur de marché.

Valeur nominale

Les obligations sont généralement rachetées à leur valeur nominale lorsqu’elles atteignent leur échéance. Par exemple, si elles sont émises à £100, elles devraient rapporter £100 lorsqu’elles sont rachetées à l'échéance. Également appelée communément « valeur à l'échéance ».

Valeur piège

Une action qui semble bon marché en raison d’une mesure de valorisation intéressante (telle qu’un PER faible) peut attirer les investisseurs à la recherche d’une bonne affaire. Ceci peut toutefois s’avérer être un « piège » si le cours du titre n’augmente pas ou s'il diminue, ce qui peut arriver si la société ou le secteur est en difficulté, ou lorsque la concurrence est rude, les bénéfices en perte de vitesse ou la gestion inefficace.

Valeur refuge

Un actif qui est généralement non corrélé à la performance des titres et des obligations, par exemple l’or, la dette publique des États-Unis, le dollar américain, les liquidités, etc.

Valeurs cycliques

Sociétés vendant des biens de consommation discrétionnaire, tels que des voitures, ou des industries extrêmement sensibles à l’évolution de l’économie, comme les mines. Le cours des actions et des obligations émises par des sociétés cycliques par rapport à leurs homologues non cycliques a tendance à être fortement affecté par les fluctuations à la hausse ou à la baisse de l’économie.

Valorisation relative

Comparaison du cours d’un actif avec la valeur de marché d’actifs similaires.

Vente à découvert de contrats à terme  standardisés sur taux d’intérêt des bons du Trésor américain

Céder un contrat dérivé dans l’espoir que son cours chute, pour le racheter ensuite à profit.Si vous prenez une position courte sur un contrat à terme standardisé sur taux d’intérêt, vous espérez que les rendements augmenteront et donc que les cours diminueront.

Volatilité

Le taux et l'ampleur selon lesquels le cours d'un portefeuille, d'un titre ou d'un indice évolue à la hausse ou à la baisse. Si le cours fluctue fortement, à la hausse ou à la baisse, sa volatilité est alors forte. Si le titre fluctue plus lentement ou de façon moins importante alors sa volatilité est faible. La volatilité est utilisée pour mesurer le degré de risque d'un investissement.


W

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre W


X

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre X


Y

Yield to worst

Si une obligation dispose de caractéristiques spécifiques, telles qu'une option d’achat (c.-à-d. si l’émetteur peut racheter l’obligation à une date spécifiée à l’avance), le yield to worst est le rendement le plus bas que l’obligation peut atteindre, sous réserve que l’émetteur ne fasse pas défaut.


Z

Aucune définition de glossaire n’est disponible pour la lettre Z


Un message important