Veuillez vous assurer que Javascript est activé aux fins d'accessibilité au site web. Expresso européen : assistons-nous à un tournant dans le secteur des semi-conducteurs ? ‑ Janus Henderson Investisseurs
Pour les investisseurs professionnels en France

Expresso européen : assistons-nous à un tournant dans le secteur des semi-conducteurs ?

Les valeurs européennes des semi-conducteurs jouent un rôle central dans la vague de l’intelligence artificielle (IA) qui déferle sur les marchés de capitaux européens. Malgré tout, le secteur est connu pour sa volatilité, qui conduit souvent sa performance à diverger des tendances économiques mondiales. Dans le dernier épisode de notre série Expresso européen, notre Gérant Robert Schramm-Fuchs partage ses analyses sur la performance actuelle du secteur des semi-conducteurs.

Robert Schramm-Fuchs

Robert Schramm-Fuchs

Gestionnaire de portefeuille


25 avril 2024
4 minutes de visionnage

Principaux points à retenir :​

  • Après une correction assez importante des valeurs des semi-conducteurs ces dernières semaines, plusieurs entreprises du secteur affichent désormais de bons résultats pour le premier trimestre 2024.
  • L’un des points importants à retenir de ces publications est que ces entreprises observent des signes clairs de reprise du marché des semi-conducteurs au second semestre 2024, soit une amélioration par rapport au creux qu'a connu le secteur en mai 2023.
  • La forte augmentation de la demande de nouvelles technologies de mémoire, la mégatendance croissante des serveurs IA et l’imminence d’un cycle de mise à niveau technologique dans les PC et les smartphones devraient être de bon augure pour l’industrie des semi-conducteurs sur les deux prochaines années.

Je souhaite juste [avoir] une discussion opportune sur les valeurs des semi-conducteurs, car l’indice de référence de l’industrie – l’indice Philadelphia (PHLX) Semiconductor (PHLX) – a subi une correction de 17 % au cours des dernières semaines, [soit une baisse] depuis son pic de début mars [jusqu’au moment de cet enregistrement le 24 avril 2024].

Plusieurs sociétés ont désormais publié de bons résultats pour le premier trimestre, avec de bonnes perspectives, notamment Texas Instruments et ASM International au cours de la nuit, ainsi que Nordic Semiconductor ce matin. Ces entreprises se situent bien entendu sur des maillons différents de la chaîne de valeur des semi-conducteurs. Du côté des équipements, nous avons Texas Instruments, ce leader des puces analogiques offrant une très large gamme d’applications industrielles et automobiles, et Nordic Semiconductor dans le domaine de l’électronique grand public.

Or ces deux groupes ont un point commun, à savoir qu'ils prévoient et qu'ils observent des signes clairs de reprise de leurs marchés au cours du second semestre de cette année [2024]. N’oublions pas que le cycle général des semi-conducteurs n’a atteint son point le plus bas qu’en mai 2023. Depuis, les taux de croissance ont été moins mauvais, mais ils demeurent négatifs. Ce n’est que lors de ces derniers mois qu’ils sont passés en territoire positif, en variation annuelle.

Mais nous sommes encore loin d’une reprise vigoureuse. Comme d’habitude, le sous-segment plus cyclique des mémoires est entré et sorti du cycle baissier en premier, suivi par toutes les autres catégories de semi-conducteurs, avec des décalages importants, comme d’habitude.

Mais en moyenne, le [dernier] cycle haussier des semi-conducteurs a duré environ deux ans et demi. Le cycle baissier qui l’a précédé a également été plus long et d’une ampleur plus profonde que la moyenne. Il y a donc peut-être une chance que la reprise qui en résulte soit encore plus longue et robuste.

Bon nombre des entreprises de ce secteur que nous rencontrons sont convaincues que 2025 et 2026 seront des années de forte croissance. La forte augmentation de la demande de nouvelles technologies de mémoire, ainsi que l’essor de la mégatendance des serveurs IA et le cycle imminent de mise à niveau technologique des PC et des smartphones sont autant de facteurs qui nous rendent optimistes pour les prochaines années.

Il y a donc de fortes chances que [sa croissance] n’atteigne pas son pic avant un certain temps, probablement en 2026. Comme nous le savons, les marchés boursiers réagissent toujours très tôt aux pics et aux creux, rarement davantage que dans le secteur des semi-conducteurs. Le marché réagit généralement un à deux trimestres avant que leurs effets ne soient évidents. Mais ce genre de calendrier nous donne encore beaucoup de marge de manœuvre avant que ce thème d’investissement ne joue à plein.

—–

Glossaire

Cyclique : Dans ce cas, il s’agit de segments du secteur des semi-conducteurs qui sont plus sensibles à l'évolution de la conjoncture économique ou à la demande sous-jacente.

Cycle baissier : Période au sein d’un secteur ou d’une économie marquée par un repli de l'activité, ou des cours ou des valorisations.

Taux de croissance : Il s’agit ici de l’évolution des bénéfices d’une entreprise dans la durée, une croissance négative représentant une baisse de ses bénéfices.

Note : les performances passées ne présagent pas des performances futures. La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

Les références à des titres individuels ne constituent pas une recommandation d’achat, de vente ou de détention d’un titre, d’une stratégie d’investissement ou d’un secteur, et ne sauraient être considérées comme rentables. Janus Henderson Investors, son conseiller affilié, ou ses employés peuvent détenir une position dans les titres mentionnés.

Rien ne garantit que les tendances passées se poursuivront ni que les prévisions se réaliseront.

 

Les opinions exprimées sont celles de l'auteur au moment de la publication et peuvent différer de celles d'autres personnes/équipes de Janus Henderson Investors. Les références faites à des titres individuels ne constituent pas une recommandation d'achat, de vente ou de détention d'un titre, d'une stratégie d'investissement ou d'un secteur de marché, et ne doivent pas être considérées comme rentables. Janus Henderson Investors, son conseiller affilié ou ses employés peuvent avoir une position dans les titres mentionnés.

 

Les performances passées ne préjugent pas des résultats futurs. Toutes les données de performance tiennent compte du revenu, des gains et des pertes en capital mais n'incluent pas les frais récurrents ou les autres dépenses du fonds.

 

La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

 

Les informations contenues dans cet article ne constituent pas une recommandation d'investissement.

 

Communication Publicitaire.

 Glossaire

 

 

 

 

 

Informations importantes :

Veuillez consulter, ci-dessous, les informations importantes relatives aux fonds visés dans cet article.

Le Janus Henderson Horizon Fund (le « Fonds ») est une SICAV de droit luxembourgeois immatriculée le 30 mai 1985, gérée par Janus Henderson Investors Europe S.A. Janus Henderson Investors Europe S.A. peut décider de mettre fin aux modalités de commercialisation de cet Organisme de Placement Collectif conformément à la réglementation en vigueur. Ce document est une communication promotionnelle. Veuillez vous reporter au prospectus de l'OPCVM et au DICI avant de prendre toute décision finale d'investissement.
    Risques spécifiques
  • Les actions/parts peuvent perdre rapidement de la valeur et impliquent généralement des niveaux de risques plus élevés que les obligations ou les instruments du marché monétaire. La valeur de votre placement peut par conséquent chuter.
  • Un Fonds fortement exposé à une région géographique ou à un pays donné implique des risques plus importants qu’un Fonds plus largement diversifié.
  • Le Fonds peut avoir recours à des instruments dérivés dans le but de réaliser ses objectifs d’investissement. Cela peut générer un « effet de levier », qui peut amplifier les résultats d’un investissement, et les gains ou les pertes pour le Fonds peuvent être supérieurs au coût de l’instrument dérivé. Les instruments dérivés présentent également d’autres risques, et en particulier celui qu’une contrepartie à un instrument dérivé ne respecte pas ses obligations contractuelles.
  • Si le Fonds détient des actifs dans des devises autres que la devise de référence du Fonds ou si vous investissez dans une catégorie d’actions/de parts d’une devise différente de celle du Fonds (sauf si elle est «couverte»), la valeur de votre investissement peut être soumise aux variations des taux de change.
  • Lorsque le Fonds, ou une catégorie d’actions/de parts couverte, vise à atténuer les fluctuations de change d’une devise par rapport à la devise de référence, la stratégie elle-même peut créer un impact positif ou négatif relativement à la valeur du Fonds en raison des différences de taux d’intérêt à court terme entre les devises.
  • Les titres du Fonds peuvent devenir difficiles à valoriser ou à céder au prix ou au moment désiré, surtout dans des conditions de marché extrêmes où les prix des actifs peuvent chuter, ce qui augmente le risque de pertes sur investissements.
  • Le Fonds implique un niveau élevé d’activités d’achat et de vente et encourra des frais de transaction plus élevés qu’un fonds qui se négocie moins fréquemment. Ces frais de transaction viennent s’ajouter aux Frais courants du Fonds.
  • Le Fonds peut perdre de l’argent si une contrepartie avec laquelle le Fonds négocie ne veut ou ne peut plus honorer ses obligations, ou en raison d’un échec ou d’un retard dans les processus opérationnels ou de la défaillance d’un fournisseur tiers.
Robert Schramm-Fuchs

Robert Schramm-Fuchs

Gestionnaire de portefeuille


25 avril 2024
4 minutes de visionnage

Principaux points à retenir :​

  • Après une correction assez importante des valeurs des semi-conducteurs ces dernières semaines, plusieurs entreprises du secteur affichent désormais de bons résultats pour le premier trimestre 2024.
  • L’un des points importants à retenir de ces publications est que ces entreprises observent des signes clairs de reprise du marché des semi-conducteurs au second semestre 2024, soit une amélioration par rapport au creux qu'a connu le secteur en mai 2023.
  • La forte augmentation de la demande de nouvelles technologies de mémoire, la mégatendance croissante des serveurs IA et l’imminence d’un cycle de mise à niveau technologique dans les PC et les smartphones devraient être de bon augure pour l’industrie des semi-conducteurs sur les deux prochaines années.