Pour les investisseurs particuliers en France

EU ESG

Janus Henderson Horizon Global Sustainable Equity Fund

Le Fonds est classé dans la catégorie des fonds conformes aux dispositions de l’article 9 du règlement SFRD, autrement dit des fonds ayant l’investissement durable comme objectif. Le Fonds s’efforce d’atteindre son objectif en investissant dans des sociétés dont les produits et les services sont considérés par le gérant comme contribuant à des évolutions environnementales ou sociales positives et qui sont susceptibles d’avoir un impact durable dans les secteurs dans lesquels elles sont présentes, en plus d’assurer des performances financières régulières. Le Fonds évite d’investir dans des sociétés dont les produits ou les services contribuent aux dommages environnementaux ou sociaux.

Un cadre thématique intégrant des considérations environnementales et sociales est utilisé à toutes les étapes du processus d’investissement du Fonds. Ce cadre repose notamment sur la recherche fondamentale, par laquelle le gérant analyse les produits et des activités des sociétés afin de sélectionner celles qui apportent une contribution positive aux évolutions environnementales et sociales et qui, de ce fait, ont un impact sur le développement d’une économie mondiale durable.

Les données utilisées proviennent de différentes sources, notamment d'un large éventail de documents de recherche sur les thématiques ESG, ainsi que d’études internes et externes qui contiennent des données provenant d’organismes et d’organisations sectoriels, d’universitaires et d’organisations intergouvernementales. Ces données sont intégrées dans nos systèmes et procédures d’investissement et de gestion des risques, dans le cadre plus global du processus d’investissement du Fonds.

Le processus d’investissement durable repose sur quatre piliers et comprend des critères de sélection positifs et négatifs, ainsi qu’une analyse de l’impact des produits et des activités. C’est grâce à ce processus rigoureux de sélection de valeurs que les gérants de portefeuille génèrent de la surperformance pour leurs clients.

  1. Impact positif : dix thèmes de développement durable guident la génération d’idées et l’identification des opportunités d’investissement à long terme.
  2. Ne pas nuire : des critères d’exclusion stricts sont adoptés. Nous n’investissons pas dans des activités qui contribuent aux dommages environnementaux et sociaux. Cela nous permet également d’éviter d’investir dans les secteurs les plus susceptibles d’être les témoins de disruptions technologiques.
  3. Le concept de « triple performance » : la recherche fondamentale évalue la façon dont les entreprises donnent la priorité aux profits, aux personnes et à la planète.
  4. Gestion active et engagement actif : un engagement collaboratif, collectif et continu est un aspect clés du processus de construction d’un portefeuille différencié avec une part active généralement élevée (>90 %).

Les indicateurs pertinents utilisés pour mesurer l’impact global du Fonds en matière de développement durable sont les suivants :

  • Un certain pourcentage du chiffre d’affaires des sociétés détenues doit provenir de l’un des 10 « thèmes d’investissement liés au développement durable » (ces thèmes étant indiqués dans le Prospectus du Fonds).
  • Est susceptible d’être exclue du Fonds, sous réserve d'un seuil de chiffre d’affaires minimum, toute société dont les produits ou les activités sont directement liés à des secteurs nocifs tels que : alcool, expérimentation sur les animaux, armement, produits chimiques potentiellement dangereux, secteurs controversés (qui génèrent d’importantes émissions de carbone ou exploitent des ressources non renouvelables), extraction et raffinage de combustibles fossiles, production d’énergie d’origine fossile, fourrure, jeux d’argent, ingénierie génétique, production de viande et de produits laitiers, agriculture intensive, énergie nucléaire, pornographie, et tabac.

Pour tout complément d’information, veuillez consulter le Prospectus du Fonds.

Une description de l'impact global du Fonds en matière de durabilité sera intégrée dans le rapport annuel publié prochainement sur ce site web.

Principal adverse impacts (PAI)

Le règlement de l'Union Européenne sur la communication sur les financements durables (« Sustainable Finance Disclosure Regulation » - SFDR) exige des acteurs du marché financier qu'ils prennent une décision de type « se conformer ou s'expliquer » de manière à savoir s'ils prennent en compte les principaux effets négatifs (« principal adverse impacts » - PAI) des décisions d'investissement sur les facteurs de durabilité conformément à un régime spécifique décrit dans le règlement (le « régime PAI »). Henderson Management S.A. (« HMSA ») est membre du groupe Janus Henderson constitué au Luxembourg et est soumis à ce règlement en tant qu'acteur du marché financier.

HMSA soutient les objectifs généraux du régime PAI, qui visent à améliorer la transparence pour les clients, les investisseurs et le marché, quant à la manière dont les acteurs du marché financier intègrent les effets négatifs des décisions d'investissement sur les facteurs de durabilité. Compte tenu de la taille, de la nature et de l'envergure des activités de HMSA, la société a décidé de ne pas se conformer au régime PAI pour le moment. HMSA souhaite néanmoins affirmer son engagement en faveur des questions ESG. Dans le cadre de cet engagement, HMSA gère actuellement des produits qui sont classés soit en vertu de l'article 8 ou de l'article 9 du SFDR. De plus amples informations sur l'engagement global de Janus Henderson sur les questions ESG sont également décrites dans la section ESG.

HMSA reverra régulièrement sa décision de ne pas se conformer au régime PAI.