Investir en Europe: l’incertitude, une source de valeur?

27/10/2017

Télécharger

L’Europe semble désormais avoir atteint une certaine stabilité économique, après près de dix ans d’incertitude, une réalité qui ne semble toutefois pas  encore avoir été intégrée dans les cours des actions des sociétés de la région. Cet article, le deuxième d’une série de trois, aborde certaines des grandes questions que les investisseurs peuvent se poser, proposant quelques pistes de réflexion au sujet de l'incidence du Brexit sur les actions européennes et les perspectives d'une poursuite de l'amélioration dans la zone euro.


Les craintes liées au Brexit affectent-elles les marchés européens?​​​​​​​​

Bon nombre d'incertitudes continuent d'entourer les conséquences à long terme de la décision du Royaume-Uni de sortir de l'Union européenne lors du référendum du 23 juin 2016.  Les économistes ont eu du mal à se mettre d'accord sur l'ampleur réelle de l'impact de cette résolution, même si les prévisions du consensus s'agissant de la croissance du Royaume-Uni depuis le scrutin ont été moins accablantes que beaucoup l'avaient prévu. Le Royaume-Uni a bénéficié de taux d'intérêt historiquement bas, ce qui a facilité les emprunts, et encourage les dépenses et l'investissement, même si la Banque d'Angleterre devra tenir compte de l'incidence à long terme de ces politiques accommodantes. 

Les indice des directeurs d'achat (PMI) sont des indicateurs économiques utilisés pour évaluer la santé du secteur manufacturier, reflétant l'évolution des programmes de dépenses des sociétés et du niveau de l'emploi, des commandes et des inventaires. Ils sont, dans l'ensemble, une mesure utile des conditions commerciales actuelles et, plus largement, des progrès de l'économie. L'indice Markit PMI manufacturier pour les fabricants basés dans la zone euro s'établissait à 57,4 en juin et en août 2017, soit un pic de  six ans (voir graphique 1). 

Graphique 1: les sociétés de la zone euro toujours optimistes​

Source : Données de l'indice PMI manufacturier pour l'Europe, Bloomberg, au 28 septembre 2017. Incluant les prévisions pour septembre 2017. Les chiffres supérieurs à 50 représentent des anticipations de croissance dans l'économie au sens large.

Ceci suggère que l'environnement économique en Europe est le meilleur que nous ayons eu depuis de nombreuses années, même si ces estimations ne tiennent pas compte de l'incidence des négociations sur le Brexit.  Les discussions entre Michel Barnier (le négociateur en chef de l'UE) et David Davis pour le Royaume-Uni ont atteint un stade déterminant. Une issue défavorable pourrait avoir une incidence négative chez les uns comme chez les autres, bien que les investisseurs conservent pour l'heure leur calme.

La volatilité du marché reste modérée - mais il convient de rester prudent

La volatilité du marché (les fluctuations à la hausse et à la baisse d'un marché boursier particulier) reflète le sentiment des investisseurs et la confiance économique globale. Un marché hautement volatile, situation  fréquente en période d'incertitude économique, devrait enregistrer d'importantes fluctuations au niveau de la valeur, alors que celle-ci progressera de façon plus régulière et prévisible sur un marché peu volatile. 

Graphique 2 : les marchés européens sont restés relativement calmes​​Source : Bloomberg, Indice EuroStoxx 50 Volatility (VSTOXX), au 13 octobre 2017.

L'indice EuroStoxx 50 Volatility (VSTOXX) est une mesure d'incertitude du marché fréquemment utilisée sur le marché actions européen. La volatilité des actions européennes reste inférieure à sa moyenne à long terme, et bien inférieure au niveau qu'elle avait atteint au cours de la crise financière mondiale  et de la crise de la dette souveraine qui a suivi en Europe . Ceci reflète en partie les solides résultats enregistrés par les sociétés en Europe ; toutefois,  les investisseurs doivent tenir compte de certains risques.

Les investisseurs sont de plus en plus tolérants face aux risques potentiels de fort endettement dans un environnement de taux d'intérêt perpétuellement faibles. Ceci pourrait poser problème si les rendements des obligations commencent à augmenter , ce qui risque d'arriver si les taux d'intérêt au Royaume-Uni et en Europe augmentent par rapport à leurs niveaux actuels, ou si la Banque Centrale Européenne commence à réduire son programme d'achats mensuels d'obligations (dans le cadre de l'assouplissement quantitatif). Ceci pourrait entraîner une hausse de la volatilité sur les marchés, les investisseurs évaluant les conséquences éventuelles pour les sociétés qui ont exploité pleinement les emprunts à faible coût et sont confrontées à des frais plus élevés lors du remboursement de ces créances.

Les incertitudes du marché ne posent pas problème aux investisseurs adoptant une stratégie à long terme pour leur portefeuille, car elles sont une opportunité d'investir dans de bonnes sociétés à un cours potentiellement attrayant. A l'heure actuelle toutefois, une période de faible volatilité du marché devrait permettre aux investisseurs de se concentrer sur l'amélioration des fondamentaux des entreprises. Ceci aurait dû arriver depuis longtemps, mais un flux régulier de bénéfices positifs commence enfin à apparaître en Europe et de nombreuses sociétés ont atteint ou dépassé leurs prévisions.


 

Crise financière mondiale: Une série de défaillances du marché financier et de faillite des banques qui a conduit à une profonde récession à l'échelle internationale. Elle a débuté en 2007, lorsque les premiers signes de problèmes profonds sont apparus sur le marché américain des prêts hypothécaires à risque, un marché pour les hypothèques offertes aux emprunteurs disposant de mauvais antécédents de crédit.

 Crise de la dette souveraine européenne: elle a vu le jour en 2009, lorsque les craintes entourant les emprunts excessifs des gouvernements, initialement concentrés sur la Grèce, ont commencé à se propager et à inclure d'autres états membres de la zone Euro, dont le Portugal, l'Irlande, l'Italie et l'Espagne. Les taux d'intérêts et les dettes ne cessaient d'augmenter, reflétant les craintes qu'ils ne soient pas capables de repayer leurs dettes, et la Banque Centrale Européenne fut forcée d'intervenir.

Rendement des obligations (sortie): les rendements des obligations correspondent au niveau d'intérêt (coupon) offert sur un prêt (obligation), exprimés en tant que pourcentage du cours de l'obligation. Les obligations sont échangées sur le marché, ce qui affecte leurs cours au fil du temps. Si une obligation est très demandée, son cours augmentera. Le coupon de l'obligation ne changeant pas, le rendement continuera de chuter. A l'inverse, le rendement augmentera si le cours d'une obligation diminue. La hausse des taux d'intérêt peut rendre le montant versé par le coupon moins attractif, ce qui conduit à une diminution du cours de l'obligation, et donc à une augmentation des rendements  de l'obligation.

Assouplissement quantitatif: Une mesure selon laquelle une banque centrale crée de larges sommes d'argent afin d'acheter des obligations d'État ou d'autres titres, afin de stimuler l'économie.

Fondamentaux des sociétés: les indicateurs économiques de base d'une société, tels que le revenu, les créances, les flux de trésorerie et la qualité globale de l'équipe de direction. Ces facteurs déterminent la santé d'une société, et sont un signe de ses perspectives futures.

Les opinions exprimées ici sont celles de l'auteur au moment de la publication du présent document et peuvent différer de celles d'autres collaborateurs/équipes de Janus Henderson Investors. Les références à des titres, fonds, secteurs et indices au sein du présent document ne sauraient être interprétées comme une offre ou une sollicitation d'achat ou de vente.

Les performances passées ne préjugent pas des performances futures. Toutes les données de performance tiennent compte du revenu, des gains et des pertes en capital mais n'incluent pas les frais récurrents ou les autres dépenses du fonds.

La valeur d’un investissement et ses rendements peuvent augmenter ou diminuer et vous pourriez ne pas récupérer l’intégralité du montant investi à l’origine.

Les informations contenues dans cet article ne constituent pas une recommandation d'investissement.

A des fins promotionnelles.

Partager

Un message important